Do it yourself : et si on faisait ses propres cosmétiques ?

Do it yourself : et si on faisait ses propres cosmétiques ?

DIY : et si on faisait ses propres cosmétiques ?

A lire aussi

Justine Fiordelli

Vous souhaitez prendre soin de votre peau de façon naturelle et personnalisée ? La tendance des cosmétiques home made est faite pour vous. Que vous ayez la peau sèche, la peau grasse, la peau déshydratée ou encore même une peau à tendance acnéique, faire ses propres cosmétiques permet de s'engager dans une démarche écologique et responsable, tout en prenant soin de soi et de sa beauté en toute confiance. Comment expliquer cette tendance ? Quels sont les avantages ? Quels types de cosmétiques peut-on réaliser ? Décryptage avec Pascale Ruberti, responsable R&D chez Aroma-zone (www.aroma-zone.com), petit temple des cosmétiques maison.

Cosmétiques home made : comment expliquer le succès colossal de cette tendance ?

Réaliser ses cosmétiques à la maison a plus que jamais le vent en poupe. Que ce soit de façon ponctuelle ou tout au long de l'année, de plus en plus de femmes s'essayent à l'expérience. Les raisons ? D'après Pascale Ruberti, responsable R&D chez Aroma-zone, cette tendance s'explique par une volonté de "maîtriser ses coûts et ce que l'on achète". Autrement dit, nous sommes face à une envie de "retourner aux sources" et de pouvoir enfin contrôler ce que nous mettons sur notre corps, notre visage et nos cheveux. Contrairement aux produits de beauté industriels, souvent riches en silicone, paraben et autres composants dangereux, la cosmétique maison permet de contrôler directement les ingrédients utilisés : une bonne façon de pouvoir utiliser uniquement des produits naturels.

Une pratique facile, naturelle et économique

La démarche de faire ses propres cosmétiques possède plusieurs avantages dans le domaine de la beauté. Tout d'abord, cela permet "d'avoir des cosmétiques 100% personnalisés", comme nous l'explique Pascale Ruberti. "On peut enfin doser ses actifs en fonction de leur efficacité et adapter les produits que l'on réalise aux envies, aux types de peau et au goût de chacun en choisissant non seulement les odeurs, mais aussi les textures et composants". Mais c'est aussi une "garantie de sécurité" qui s'explique par le "fait de maîtriser ce que l'on met dans ses cosmétiques et de limiter les interdits : paraben et autres substances jugées dangereuses". Nous sommes donc face à des produits naturels et 100% sains. Si vous hésitez encore à vous lancer, sachez que cette tendance est également une bonne façon de "laisser libre court à sa créativité" en réalisant des recettes home made adaptées aux besoins de notre peau. L'idéal pour obtenir une peau parfaite et un teint éclatant !

Quels types de cosmétiques est-il possible de réaliser soi-même ?

"Absolument toutes sortes de cosmétiques", confie Pascale Ruberti. De la crème de jour au masque pour le visage, en passant par le démaquillant, le sérum ou encore même la crème pour le corps, le gommage, le gel douche, le shampoing et même le maquillage, il n'y a pas de limites. Le tout est de se procurer les bons outils, les ingrédients nécessaires et les bonnes recettes. Pour cela, on n'hésite pas à se rendre en librairie. Notre coup de coeur ? Le livre 500 recettes santé & beauté, disponible aux éditions Artémis, qui recense toutes sortes de préparations rapides à faire soi-même. Pour les ingrédients, direction Aroma-zone (aroma-zone.com) : notre petit site chouchou pour trouver tout ce qu'il vous faut : du bol à préparation, à la pipette en passant par les extraits d'huiles essentielles, d'hydrolats ou encore les poudres d'argile. Le petit plus ? La boutique située en plein coeur du quartier Saint-Germain-des-Près, à Paris, permet de récolter directement les avis de professionnels. A noter que d'autres sites marchands permettent de dénicher des ingrédients bio et naturels, comme www.mycosmetik.fr et www.cosmeto-shop.com.

Conseils pour bien débuter

Pour débuter, Pascale Ruberti nous suggère de commencer par l'achat du matériel. Le nécessaire selon elle ? "Un bol, un fouet et une pipette afin de respecter toutes les conditions d'hygiène". Ensuite, pour ce qui est des cosmétiques, inutile de se lancer tout de sutie dans des réalisations compliquées. "Pour débuter, il faut partir de choses simples avec soit des formules minute, soit des mélanges de poudres et hydrolats". Que vous commenciez à partir d'une base lait, d'une base lavante ou d'une base masque, "l'idée est, dans un premiers temps, d'apprendre à connaître les huiles essentielles et de s'approprier l'ensemble des ingrédients". Pour cela, l'idéal est de commencer par des "recettes simples". Commencez par exemple par acheter une base neutre bio proposée chez Aroma-zone (masque cheveux, eau micellaire, base lavante...) puis ajoutez-y les composants de votre choix, en fonction de vos besoins. Pour les peaux acnéiques, il vous suffit d'ajouter à la base crème neutre bio, de l'actif algo'zinc (séborégulateur et cicatrisant), de l'huile essentielle de tea tree et de l'huile essentielle de lavande.

Cosmétique maison : combien de temps les conserver ?

Attention, les cosmétiques naturels et réalisés par nos soins se conservent beaucoup moins longtemps. Comptez en moyenne de trois à six mois pour les "baumes, sticks ou rouge à lèvres", confie Pascale Ruberti. "Trois mois pour les gels douche et shampoings" et "un mois" seulement pour "les formule les plus délicates". Quant aux produits minute, ils ne se conservent que "dans l'instant". Notre conseil pour éviter de dépasser les dates limites ? Bien étiqueter les produits avec les noms des composants et la date de réalisation.

Pour éviter les risques d'allergie, Pascale Ruberti nous conseille de tester nos préparations dans le creux du coude, 48 heures avant avec un pansement. Le moindre signe de rougeur indiquera un possible risque d'allergie.

 
4 commentaires - Do it yourself : et si on faisait ses propres cosmétiques ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]