Épilation : cinq techniques au banc d'essai !

Épilation : cinq techniques au banc d'essai !

Quelle technique d'épilation choisir ?

A lire aussi

Justine Fiordelli

Pas toujours facile de s'y retrouver dans la cruelle chasse aux poils disgracieux ! Épilateur électrique, cire traditionnelle, rasoir, laser, sucre... Les techniques d'épilation sont multiples et possèdent chacune leurs avantages et inconvénients. Perdue ? On a testé pour vous cinq méthodes que l'on peut mettre en pratique à la maison, ou en institut. Décryptage.

Epilation à la cire : la plus efficace

L'épilation à la cire traditionnelle est l'une des méthodes les plus efficaces pour se débarrasser des poils. Chaude, froide ou tiède, c'est comme vous le souhaitez ! Mais on vous conseille tout de même la cire chaude, qui est idéale pour les grandes zones d'épilation telles que le maillot, les jambes ou encore les aisselles. Le plus souvent pratiquée en institut pour un résultat impeccable, cette méthode nous séduit car elle garantit une peau nette pendant trois semaines ! Une bonne façon de pouvoir dévoiler ses gambettes en toute tranquillité (pratique, en vue de l'été qui arrive à grands pas !). Le plus : la cire chaude traditionnelle permet un résultat précis et évite la formation de poils sous la peau. On vous le confirme ! Le moins : la douleur (supportable) et le coût qui varie selon les instituts et les villes dans lesquelles vous êtes.

Epilation au sucre : la plus naturelle

L'épilation au sucre, ça vous parle ? Pratiquée à la maison ou en institut, cette méthode d'épilation orientale ancestrale et 100% naturelle, est idéale pour les peaux sensibles et permet de retarder la repousse des poils. Tout droit venue du Moyen-Orient, elle est adoptée par de plus en plus de femmes. Le "caramel" ou "sucre" qui sert à épiler, est une cire 100% naturelle, préparée uniquement à base sucre, d'eau et de citron. Certes douloureuse, cette technique a tout pour plaire : des ingrédients respectueux de la peau qui permettent de minimiser les risques d'allergies et la garantie d'un résultat impeccable pour une peau ultra douce et débarrassée de poils. Mais ce n'est pas tout ! Les poils repoussent moins vite et de façon plus dispersée au fur et à mesure du temps. Seul inconvénient ? L'attente entre deux épilations, qui peut vite nous dissuader d'adopter cette méthode. Il faut en effet compter entre quatre et cinq semaines. Il faut donc être prête à ne pas être parfaitement nette pendant quelques jours... De nombreux instituts proposent désormais cette prestation. Notre préféré ? La Sultane de Saba, à Paris.

Epilation au laser : la solution définitive

Vous en avez marre de passer votre vie à chasser vos poils et comptez opter pour une solution définitive ? L'épilation au laser est faite pour vous. En vogue et réalisée par un médecin dermatologue, elle permet de détruire le pigment des poils afin qu'ils ne repoussent plus jamais. Tentant, non ? Même si cela peut faire rêver, il vous faudra cependant plusieurs séances de laser avant d'en venir à bout. À titre d'exemple, comptez entre 6 à 8 séances pour le maillot ou les demi-jambes, en les espaçant chacune de deux mois. Comme toutes les techniques, l'épilation au laser possède un inconvénient majeur : il faut avoir la peau claire et les poils foncés pour que celle-ci soit réalisable et efficace. Vous avez les poils blonds ? Passez votre chemin..

Le plus ? Les poils se font de plus en plus rares et deviennent de plus en plus fins et invisibles au fur et à mesure des séances. Les résultats dépendent toutefois des peaux et des types de poils. Si certaines mettront plus de temps que d'autres à avoir un résultat définitif, la réussite est assurée à tous les coups. Notre conseil ? Si vous souhaitez tenter l'épilation au laser, commencez les séances en hiver car l'exposition au soleil est à proscrire pour éviter d'éventuels risques de brûlures.Le moins : la douleur, aïe, aïe, aïe ! Pour vous réconforter, dites-vous que les résultats sont vraiment là et que vous pouvez appliquer une crème anesthésiante à se procurer en pharmacie, avant chaque créneau.

Au rasoir : la méthode la plus rapide

Côté épilation, le rasoir est sans aucun doute la solution la plus simple et la plus rapide, on ne vous le fera pas dire (même s'il ne s'agit pas vraiment d'une épilation) ! Un léger petit coup sous la douche et le tour est joué. Pratique pour être nette en cas de rendez-vous de dernière minute, le rasoir n'est pourtant pas ce qu'il y a de mieux pour votre peau. Certes rapide, il favorise l'apparition de poils sous-cutanés et ces derniers repoussent plus nombreux et drus. Avec le rasoir, impossible de tenir plus de trois jours sans avoir de nouveaux poils. Vous savez à quoi vous en tenir.

Épilateur électrique : un classique

L'épilateur électrique est légèrement mieux que le rasoir, car la repousse des poils se fait un peu plus tardive. Bien qu'efficace sur le moment, cette technique reste assez désagréable. Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreux modèles d'appareils moins douloureux qui s'utilisent sous la douche ou qui diffusent du froid pendant l'épilation. Une avancée majeure qui nous permet d'avoir moins mal, mais qui s'accompagne encore et toujours de problèmes de poils sous peau. Comment ça marche ? Il vous suffit de faire glisser votre épilateur électrique sur l'ensemble de la zone que vous souhaitez épiler. Le plus : les poils sont arrachés à la racine.Le moins : la douleur.

 
1 commentaire - Épilation : cinq techniques au banc d'essai !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]