L'avis de la rédac' : on a testé le Black Mask !

Chargement en cours
 Que vaut vraiment le Black Mask ?

Que vaut vraiment le Black Mask ?

1/2
© iStock, petrenkod
A lire aussi

Hélène Garçon

C'est la nouvelle star de YouTube. Le Black Mask, un masque contre les points noirs, fait le buzz sur Internet. Produit miracle ou produit de marketing ? La rédaction l'a essayé pour vous.

Depuis quelques semaines, un masque insolite au charbon baptisé "Black Mask" déchaîne les passions sur les réseaux sociaux, où des centaines de vidéos lui sont consacrées. Il faut dire que ce nouveau produit n'a rien à voir avec les autres masques cosmétiques que l'on a coutume d'appliquer sur le visage. D'abord en raison de sa couleur noire intense, qui lui vaut d'ailleurs son nom "Black Mask" (masque noir en anglais), ensuite de par son pouvoir ultra-désincrustant, et, enfin, à cause de la douleur provoquée au moment de l'enlever. C'est d'ailleurs pour cela que ce masque fait autant parler de lui, devenant un véritable défi sur la Toile. Autant de raisons qui nous ont donné envie de l'essayer à notre tour.

Une composition douteuse

Parmi les nombreux dérivés du Black Mask disponibles, nous avons choisi de tester celui proposé par la marque Water Ice Levin, proposé à 12,99 euros. Premier détail peu rassurant : l'origine de la marque - distribuée uniquement sur les grandes plateformes de e-commerce spécialisées dans la vente de produits à prix de gros - qui reste inconnue. Toutefois, un coup d'oeil sur l'étiquette suffit pour comprendre que le produit a été fabriqué en Chine. La liste des ingrédients, elle aussi, reste assez vague et fait mention de propylène glycol et de glycérol, des produits plutôt controversés dans l'industrie cosmétique. A priori, la qualité du Black Mask laisse donc à désirer. Mais qu'en est-il de son utilisation, et surtout de son efficacité ?

C'est avec une certaine appréhension que nous avons appliqué le produit sur les parties du visage - nettoyé et démaquillé - les plus sujettes aux points noirs, à savoir la zone T (menton, nez et menton). La texture très pâteuse et collante du masque s'étale plutôt difficilement, même avec la spatule livrée avec le tube. Il faut une grosse noisette pour que la pellicule soit suffisamment épaisse pour être arrachée facilement. Environ quinze minutes suffisent pour que le masque sèche et adopte une texture brillante et caoutchouteuse. Après deux bonnes minutes à essayer de soulever un coin du masque pour l'arracher, c'est le moment de vérité.

Plus de peur que de mal !

Finalement, la douleur éprouvée au moment de retirer le masque n'est pas aussi forte que ce que certaines Youtubeuses laissent entendre. Une légère chaleur se fait sentir, mais rien d'insupportable. Le résultat, quant à lui, est loin d'être concluant. Seulement quelques points noirs ont été délogés, mais aussi de nombreux petits poils. On comprend mieux l'effet "peau de bébé" tant vanté sur les réseaux sociaux ! Malheureusement, les points noirs, eux, sont toujours là et aucune amélioration n'est constatée côté teint, si ce n'est quelques rougeurs laissées par le soin.

Pas de quoi s'emballer donc pour ce produit qui ne tient aucune de ses promesses. Pour se débarrasser des points noirs, autant continuer à se fier à des soins qui ont fait leurs preuves, tels que le masque au charbon qui est, lui, 100 % naturel, et 100 % efficace !

 
0 commentaire - L'avis de la rédac' : on a testé le Black Mask !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]