Tresse africaine : la coiffure de l'été

Tresse africaine : la coiffure de l'été

Tresses africaines

A lire aussi

Justine Fiordelli

Egalement appelée "dutch braid" par les Anglo-Saxons, la tresse africaine est LA coiffure de l'été qui fait fureur. Repérée dans les rues, sur les podiums ou encore adoptée par les plus grandes stars sur tapis rouge dont Amber Heard, elle signe cette année son grand retour et nous replonge dans les années 1990. Grand classique de nos années lycée, elle possède tous les atouts pour un beauty look original et branché. Besoin d'aide pour la réaliser ? On vous dit tout, étape par étape.

Tresse africaine : elle signe son grand retour !

La tresse africaine a de quoi nous faire chavirer ! Plaquée au niveau du crâne et en relief, elle est idéale pour l'été et permet de transformer un look classique en véritable atout séduction. Originale et très tendance durant les années 1990, elle revient plus que jamais sur le devant de la scène et se décline en différentes coiffures toutes plus audacieuses les unes que les autres : fishtail, chignon, couettes... Si elle était autrefois adoptée de façon classique en de multiples petites tresses réparties sur toute la tête, elle s'offre aujourd'hui une second souffle et se revisite de façon plus travaillée. Féminine et décalée, elle garantit un beauty look tendance et pointu. Que ce soit en ville ou pour une soirée mondaine, il est définitivement temps de l'adopter !

Tresse africaine : conseils pour bien la réussir

Grand classique, la tresse africaine n'est pas toujours simple à réaliser. Assez technique au début, elle est toutefois simple et accessible. Il suffit de se lancer, l'habitude et la maîtrise de la technique arrivent très vite. Avant de commencer, on s'assure de bien démêler ses cheveux à l'aide d'une brosse dotée de picots espacés, pour se faciliter la tâche. La tresse africaine ne doit pas être réalisée sur des cheveux qui viennent d'être lavés. Le mieux est d'attendre au moins un jour, de façon à ce que les cheveux ne soient pas électriques, et de leur appliquer un sérum afin de les discipliner. La technique peut ensuite commencer.

Etape 1 : la préparation

Pour débuter, on commence par sélectionner une mèche de cheveux assez épaisse, que l'on répartit ensuite en trois afin d'obtenir le schéma suivant : mèche de gauche, mèche du milieu et mèche de droite, comme pour réaliser une tresse classique. À noter que la tresse africaine possède la particularité de coller au crâne. Elle consiste ainsi à rajouter petit à petit des cheveux dans sa tresse. On vous explique.

Etape 2 : le tressage

C'est ici que tout commence. La technique de tressage est similaire à la tresse classique. Seule différence ? On fait passer les mèches de cheveux par en dessous et pas par-dessus lors du tressage (c'est ce que l'on appelle la tresse inversée), puis on rajoute des mèches au brin principal, de façon à ce que la tresse puisse être plaquée au crâne. Avant de se lancer, on délimite une mèche de cheveux sur le dessus de la tête puis on la répartit en trois. Le principe consiste ensuite à commencer à tresser à partir de la racine, en ramenant de façon alternative le brin de droite vers le milieu, puis inversement, le brin de droite vers le milieu en veillant bien, au fer à mesure et en particulier après chaque noeud, à intégrer de nouvelles mèches de cheveux que l'on vient rajouter progressivement. Une fois le résultat espéré, il ne nous reste plus qu'à attacher le tout, puis réitérer avec d'autres mèches si l'on souhaite réaliser de nouvelles tresses africaines. Le détail à ne pas négliger : pensez à bien serrer vos brins au fur et à mesure du tressage afin que la tresse africaine soit bien plaquée.

Etape 3 : l'attache

Pour attacher les tresses africaines, le mieux est d'opter pour de petits élastiques transparents, quasi invisibles. Puis d'agrémenter le tout à l'aide d'accessoires à cheveux : headband, fil de couleur ou autres. Si vous avez opté pour deux tresses africaines façon couettes, on vous conseille, de les attacher entre elles à l'aide de pinces à chignon, de façon à former une jolie couronne tressée ! Pour fixer le tout, on ne lésine pas sur la laque, qui permet de fixer la coiffure pour toute la journée. Notre produit fétiche ? La laque végétale Phytolaque Soie, idéale pour les cheveux sensibilisés et qui permet d'éviter l'effet "cartonné".

La tresse africaine est personnalisable selon les goûts et les envies : tresse africaine centrale, tresses africaines multiples, tresse africaine en chignon... Pour la personnaliser, on n'hésite pas à miser sur des accessoires ou sur des coiffures de styles différents. Une fois la technique de la tresse africaine maîtrisée, il ne reste plus qu'à faire preuve d'imagination pour réaliser des coiffures originales et branchées.

 
0 commentaire - Tresse africaine : la coiffure de l'été
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]