1 000 cosmétiques "indésirables" signalés par une association

1 000 cosmétiques "indésirables" signalés par une association

Plus de 1000 cosmétiques sont épinglés par l'association UFC-Que Choisir.

A lire aussi

Hélène Garçon

L'association UFC-Que Choisir a publié mercredi 7 juin 2017 la liste de plus de 1 000 produits cosmétiques avec des ingrédients jugés "indésirables", et réclame le "retrait immédiat" de 23 d'entre eux.

En février dernier, l'association UFC-Que Choisir dressait la liste de 419 produits cosmétiques avec des formules préoccupantes et invitait les consommateurs à compléter le tableau. Grâce à une large participation, l'organisation dénombre aujourd'hui plus de 1 000 produits cosmétiques renfermant un ou plusieurs ingrédients indésirables. À présent, l'association identifie 12 composés "préoccupants", dont des perturbateurs endocriniens et des allergènes, contre 11 en février.

L'UFC réclame une définition des perturbateurs endocriniens

Plus inquiétant encore : 23 de ces produits ont été repérés par UFC-Que Choisir comme étant "hors la loi" de par leur composition, contenant des substances "rigoureusement interdites". L'organisation réclame ainsi leur "retrait immédiat" du marché. Parmi ces produits cosmétiques dangereux pour la santé, on retrouve un fond de teint sous forme de poudre minérale qui contient de l'isobutylparaben, "un perturbateur endocrinien avéré, pourtant interdit depuis plus de deux ans" dans l'Union européenne, souligne l'association dans le communiqué. Cette dernière met également à l'index un spray solaire pour enfants, un gel coiffant ainsi qu'un soin pour les yeux.

L'association invite donc les consommateurs à faire le ménage par eux-même en se basant sur sa liste, et exhorte la Commission européenne à publier "une définition ambitieuse des perturbateurs endocriniens", incluant les ingrédients qui sont suspectés d'en être.

 
1 commentaire - 1 000 cosmétiques "indésirables" signalés par une association
  • rosaly3 -

    Quand les femmes arrêterons de s'empoisonner avec "des marques." Le piège, très polluant,et très cher. Les belles pages de pub , et les stars qui touchent des salaires mirobolants....cher payé cet enfumage. Les résultats avec les produits bio sont bien supérieurs, et le porte monnaie se portera mieux

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]