Chirurgie esthétique : une pratique qui a le vent en poupe

Chirurgie esthétique : une pratique qui a le vent en poupe

En 2016, plus de 8 milliards d'euros ont été dépensés dans le domaine de la chirurgie esthétique dans le monde.

A lire aussi

Hélène Garçon

Auparavant réservé aux starlettes et actrices hollywoodiennes, le recours au bistouri s'est largement démocratisé ces dix dernières années. Pour preuve : plus de 8,5 milliards d'euros ont été dépensés dans le monde en 2016 dans ce secteur d'activité.

Le botox a encore de beaux jours devant lui ! Le 31 mars 2017, la Société Française des Chirurgiens Plasticiens organisait une table ronde pour dresser le bilan de l'année dans le secteur de la chirurgie esthétique. Et le résultat est bien au-delà de leurs espérances : en France, les consultations dans cette discipline ont littéralement explosé, enregistrant une hausse d'activité de plus de 8%. Comment expliquer un tel engouement pour les liftings et les liposuccions ?

Des patientes de tout âge

En quelques années, la chirurgie esthétique a réussi à se détacher des clichés l'associant aux femmes d'un certain âge, prêtes à tout pour retrouver leur jeunesse. Depuis le succès de la télé-réalité, et notamment du phénomène Kardashian, les jeunes femmes sont de plus en plus nombreuses à céder à l'appel de la table d'opération pour ressembler à leurs stars préférées.

La chirurgie du sexe féminin de plus en plus populaire

Parmi les opérations les plus demandées par les femmes ? Celles des fesses, des seins, de la bouche, mais aussi du sexe féminin, ainsi que le révélait une étude ISAPS (Société Internationale de chirurgie esthétique), qui a placé la labioplastie (chirurgie des lèvres) et vaginoplastie (resserrement des muscles du périnée) en 19 et 22e place des opérations les plus pratiquées.

 
0 commentaire - Chirurgie esthétique : une pratique qui a le vent en poupe
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]