Des étudiants luttent pour la libération des cheveux bouclés !

Des étudiants luttent pour la libération des cheveux bouclés !

Photo de groupe de l'association SciencesCurls.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Dans un monde où la dictature du cheveu lisse et parfaitement discipliné prime, un groupe d'étudiants à Sciences Po se mobilise aujourd'hui pour revendiquer la beauté des cheveux ondulés, bouclés et crépus. Un bel engagement.

À Sciences Po Paris, l'association d'étudiants répondant au nom de SciencesCurls (bouclé en anglais) - fondée en septembre 2016 - n'a jamais fait autant parler d'elle. Son but ? Réconcilier les femmes mais aussi les hommes aux crinières crépues et ondulées avec la nature de leurs cheveux, et leur apprendre à s'aimer tels qu'ils sont. Un joli message que cherchent à faire passer plusieurs amis étudiants dans le même cursus : Réjane PACQUIT, présidente, Kemi ADEKOYA, vice-présidente, Franck GBAGUIDI, responsable des partenariats associatifs et Loubna BANOU, community manager.

Stop aux clivages !

L'association milite contre les cheveux lisses comme des baguettes que les magazines et autres campagnes de publicité ont tendance à favoriser. Les membres de l'organisation souhaitent redonner de l'estime aux cheveux ondulés, frisés et crépus (comme notamment ceux de Solange Knowles), trop souvent laissés sur le carreau, notamment dans les salons de coiffure. Pour cela, ils n'hésitent pas à organiser des conférences et autres événements. Sur leur page Facebook, le message est clair : "La première association à Sciences Po dédiée à la mise en valeur de beautés souvent invisibilisées et discriminées, à travers le prisme du cheveu texturé."

La vice-présidente de l'association, Kemi, a précisé au Huffington Post que "Sciences Curls n'a pas pour vocation de dire à toutes ces personnes : 'vous devez laisser vos cheveux au naturel', mais de questionner ce que l'on fait de ses cheveux".

 
1 commentaire - Des étudiants luttent pour la libération des cheveux bouclés !
  • avatar
    natyve -

    Rien d'autre à faire, de vrais désoeuvrés.... Ah si, se pinter, fumer du haschich ou autre, tout ce qu'ils savent faire...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]