Flora Coquerel souhaite lancer sa marque de cosmétiques

Flora Coquerel souhaite lancer sa marque de cosmétiques

Flora Coquerel, troisième dauphine de Miss Univers 2015.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Classée troisième dauphine du concours Miss Univers 2015, l'ex-Miss France 2014 Flora Coquerel a plein de projets en tête. Et bonne nouvelle pour les beautistas ! La jolie brune de 21 ans pense à se lancer dans l'univers de la beauté, comme elle l'a elle-même expliqué au cours d'une interview accordée au journal suisse Le Matin.

Enchantée et honorée d'avoir réussi à décrocher la quatrième place du concours de Miss Univers, elle confie avoir de grandes ambitions dans les univers de la mode et de la beauté. Son rêve le plus fou ? Devenir égérie d'une grande marque telle que L'Oréal : "Je suis en train de créer ma propre marque de cosmétiques. Je vais surtout me consacrer à ce projet et à la mode. J'adorerais devenir l'égérie d'une grande marque comme L'Oréal. Et puis pourquoi pas tenter ma chance dans le cinéma", confie-t-elle.

Interrogée sur les détails de sa future marque de cosmétiques, elle sait très bien ce dont elle a envie et pense à se consacrer au naturel, voire même au bio. Des secteurs qui l'intéressent vivement. En effet, elle confie : "J'habite dans une zone qui s'appelle la Petite Vallée (ndlr en Normandie), où l'on trouve des centres de recherche et de développement de plusieurs grandes marques de cosmétiques. Ainsi, j'aimerais mettre en avant ma région et, peut-être, réussir à créer quelque chose de bien, de naturel et de bio. J'aimerais regrouper des secrets beauté venant des quatre coins du monde".

Plus motivée que jamais à faire les choses du mieux possible, elle voit les choses en grand et compte se battre pour se donner les moyens de réussir. En parallèle à la beauté, elle garde en tête l'idée du cinéma, qui lui fait également de l'oeil : "Ces dernières années, plusieurs personnes m'ont répété: 'Pourquoi tu n'essaierais pas le cinéma ?' Il paraît que je passe bien à l'écran, donc je me laisserais bien tenter. Ce n'est pas encore mon domaine de prédilection mais si je n'essaie pas, je ne saurai jamais... Bien sûr, j'espère un jour avoir une grande proposition, mais il faut d'abord que je fasse mes preuves. Je prendrai des cours et je verrai comment les choses évoluent car ce n'est pas un milieu facile". De bien jolis projets qui ne l'empêchent pas de rester humble et garder les pieds sur terre.

 
0 commentaire - Flora Coquerel souhaite lancer sa marque de cosmétiques
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]