L'évolution des critères de beauté masculine sur 150 ans

L'évolution des critères de beauté masculine sur 150 ans

L'homme idéal de nos jours est tonique sans être trop musclé.

A lire aussi

Mélissa Darré

Après les nombreuses déclinaisons imaginées sur l'évolution de l'idéal féminin, à la fois à travers les âges et les cultures, voici venu le tour de ces messieurs de se prêter à l'expérience. Une mise en lumière, réalisée par l'artiste américain Nickolay Lamm, de la transformation des critères de beauté masculine qui s'est opérée de 1870 à nos jours.

Nickolay Lamm n'en est pas à son premier coup d'essai. Déjà en juillet 2013, l'artiste de Pittsburgh aux Etats-Unis imaginait en 3D une Barbie aux mensurations humaines, créée sur la base des proportions moyennes des jeunes filles américaines, avant de la réaliser de toutes pièces quelques mois plus tard. Après avoir offert à sa poupée son alter ego Ken en version "normale" (comprenez avec un petit bidon et sans tablettes de chocolat apparentes), le voici qui s'est attelé au décorticage de la vision de l'idéal masculin à travers les époques.

La dénonciation des diktats imposés de la beauté

Pour parvenir à ses fins, Nickolay a répertorié une foule de photographies, considérée par les Américains comme révélatrice des critères du corps masculin parfait pour chaque décennie. Après les avoir modélisés, donnant ainsi naissance à leurs avatars 3D, l'artiste les a regroupé sur une même image qui a pris la forme d'un tableau plus que révélateur. Le constat est sans appel : de tout temps, la perception de la beauté masculine n'a cessé de changer, parfois diamétralement.

Tandis qu'en 1870, l'homme idéal fait preuve d'un certain embonpoint, reflet de son haut statut social, dès les années 1930, le bonhomme s'affine. En cause ? La nouvelle facilité d'accès à la nourriture et l'essor d'Hollywood, dont notamment d'un certain acteur du nom de Clark Gable... Passant ensuite par la case du marginal mué par un anti-conformisme hérité de la guerre du Vietnam, à un pro des clubs de gym à l'allure de bodybuilder, le parfait Appolon continue sa longue métamorphose jusqu'à débarquer à nos jours. Depuis les années 1990, il assume sa virilité, tonique sans êre trop musclé, à l'image de Brad Pitt dans Fight Club. (ci-dessus). Vous ne l'avez probablement pas oublié...

 
3 commentaires - L'évolution des critères de beauté masculine sur 150 ans
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]