L'hommage à la culotte de cheval sur Instagram

L'hommage à la culotte de cheval sur Instagram

Quand les réseaux sociaux célèbrent poignées d'amour et culotte de cheval.

A lire aussi

Hélène Demarly

Avec l'arrivée de l'été, nombreuses sont celles qui redoutent l'épreuve du maillot de bain. Et si Instagram pouvait les aider à décomplexer ? C'est en tout cas le pari de plusieurs femmes qui affichent fièrement leurs rondeurs et plus particulièrement leur culotte de cheval, pour accepter leur corps tel qu'il est.

Le hashtag #hipdips regroupe déjà plus de 1 500 publications sur Instagram. Sous ce nom − qui se traduit par creux de la hanche −, les femmes affichent leur poignées d'amour et culotte de cheval, sans complexe. Une culotte de cheval, d'ailleurs pas forcément liée au surpoids mais à la manière dont sont dessinées les hanches, que même les minces peuvent avoir.

#hipdips : enfin un challenge positif

Ce #hipdips est une manière de s'affranchir un peu du diktat de la minceur très présent sur le réseau social. Un phénomène qui tombe d'ailleurs sans doute à la meilleure période de l'année pour aider les femmes à se sentir mieux dans leur corps, alors qu'un bon nombre d'entre elles peuvent complexer à l'idée de ne pas posséder le fameux "bikini body" pour les vacances.

Instagram a déjà vu naître des tendances aussi loufoques que l'ab crack, consistant à montrer sa fente abdominale - signe d'un ventre ultra plat -, le tigh gap - l'écart entre les cuisses signe de soit-disant minceur -, et le challenge de la feuille A4 pour montrer sa taille de guêpe. Ce #hipdips est donc le premier challenge "body positive". De quoi se sentir plus confiante grâce à la diversité des corps de milliers de femmes.

 
3 commentaires - L'hommage à la culotte de cheval sur Instagram
  • circepesciy7 -

    La culotte de cheval n'a rien à voir avec les gros culs qui peuvent être beaux et sexy. La culotte de cheval est tout simplement une disproportions disgrâcieuse en haut des cuisses. Quand j'ai eu mon héritage à 37 j'ai contacté un chirurgien afin de me faire opérere (contre l'avis de mon mari). Je suis tombée sur un charlatan très beau du genre "combien le kilo", enfin, peut-être bon chirurgien selon monamiemais très mauvais psychologue. Depuis je me suis mise définitivement le coeur en paix, j'ai investi mon héritage dans ma première opération immobilière avec succès et j'ai appris à me vêtir en mettant en évidence ce que j'avais de plus beau : une petite poitrine de 80 cm à la Audrey Hepbburn, 57 cm de tour de taille et 97 de tour de hanches ! Dans ma jeunesse j'ai évité au maximum les pantalons, maintenant mon corps s'est équilibré et je les portes sans complexe. Mais je regrette ma petite poitrine et surtout ma taille de guêpe. 95/75 et 100. J'ai toujours le même mari, ravi de ma nouvelle poitrine et pour le reste il arrive quand même à en faire le tour !

  • bauduen -

    les gros culs c'est pneumatique!

  • Bully1 -

    D un autre coté le ridicule et la honte ne tuant plus , pourquoi pas ...

    Pfjtm -

    la culotte de cheval correspondant à une morphologie on ne peut parler de ridicule ni de honte sauf si on est étroit... du cerveau

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]