La dauphine de Miss Italie 2016 critiquée pour ses mensurations

La dauphine de Miss Italie 2016 critiquée pour ses mensurations

Le concours de Miss Italie touchée par une polémique.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Un vent de polémique souffle au pays de Dante ! Un peu plus "enrobée" que toutes les autres candidates au titre de Miss Italie 2016, Paola Torrente a décroché la seconde place du concours de beauté, celle de première dauphine. Un joli pied de nez aux canons physiques actuels mais qui n'a pas plu à certains... Et ces derniers ne se gênent pas pour cracher leur venin.

À 22 ans, Paola Torrente a été élue première dauphine de Miss Italie 2016 (Rachele Risa­liti) samedi 10 septembre 2016. Une victoire qui lui vaut aujourd'hui de faire la Une de nombreux médias italiens. Le motif ? Ses mensurations jugées trop importantes par certains journaux, pendant que d'autres parlent de victoire. Certains titres la décrivent comme "désagréable à regarder", et Il Gior­nale soutient que "Miss Italie doit faire rêver", ce qui ne semble pas être le cas de la première dauphine, selon eux, accusée d'être "compres­sée dans un impro­bable body échan­cré". Le débat fait rage et la polémique enfle autour d'avis franchement tranchés. Heureusement, La Stampa est là pour encourager la jeune femme. Le journal local l'a même sacrée "vainqueure morale du concours, pour elle et pour l'armada de jeunes filles qui, jusqu'à aujourd'­hui, ont été obsé­dées par la mode, ses coupes pour anorexiques, et par des canons de beauté impos­sibles à atteindre sans sauter de repas".

Mais qu'en pense la principale intéressée ? Paola Torrente a tenu à réagir sur Instagram. Se qualifiant de "curvy", elle a expliqué que "malgré la seconde place", elle se sentait "comme la vraie gagnante du concours".

Minces versus rondes : à quand la fin des diktats de la minceur ?

Si de nombreuses campagnes pointent aujourd'hui du doigt les diktats de la minceur, de nombreuses célébrités ont elles aussi décidé de dire stop et de dénoncer le body-shaming, autrement dit toutes formes d'attaques perpétuées sur le physique. Les plus impliquées ? Kim Kardashian, Lena Dunham, Pink ou encore Emily Ratajkowski. Chacune y va de son petit message sur les réseaux sociaux et de sa pose au naturel et sans filtre. Seulement voilà, le chemin est encore long pour que les mentalités changent.

 
34 commentaires - La dauphine de Miss Italie 2016 critiquée pour ses mensurations
  • avatar
    maliberte -

    on aura peut être la fin de la course aux anorexiques

  • avatar
    Franquevillais46 -

    Elle a bien raison d'assumer ses formes agréables et que les machos de tous bords lui fichent la paix (ce sont peut être d'ailleurs des femmes jalouses !!!)

  • avatar
    FanFanMishy -

    Désolé, mais j'ai été regarder les photos de cette dauphine, et je la trouve sublime. Les femmes ne sont pas destinées à n'être que de vulgaires squelettes ambulants avec de la peau dessus! Rappelez-vous, au Moyen Âge, les femmes rondes étaient très bien vues!

  • avatar
    garfou -

    Pour un homme il faut être dodue au lit et mince à la ville, plutôt difficile !!!

  • avatar
    garfou -

    Dommage, on ne nous communique pas les mensurations !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]