Multimasking : décryptage de cette nouvelle tendance beauté

Multimasking : décryptage de cette nouvelle tendance beauté

Multimasking

A lire aussi

Justine Fiordelli

Après le strobing et le sunburn art, place à une nouvelle tendance beauté qui envahit désormais les réseaux sociaux. Il s'agit du "multimasking" ! Exit le masque unique que l'on applique sur la totalité du visage, le principe consiste à combiner plusieurs masques visage différents afin de répondre aux besoins de chaque zone. Explications.

Envie d'une peau purifiée ? Pour prendre soin, au mieux, de son épiderme, les professionnels de la beauté s'entendent tous à dire que les masques pour le visage sont inévitables. À utiliser une à deux fois par semaine, il en existe de nombreux sur le marché, ayant chacun leur spécificité : hydratant, purifiant, assainissant, rééquilibrant, clarifiant, coup d'éclat, anti-rides, matifiant... Seulement voilà, notre visage peut parfois mixer plusieurs problèmes : zone médiane grasse (front, nez, menton) et joues sèches, par exemple. Dans une situation similaire, hors de question d'appliquer un masque unique sur le visage. Le mieux est trouver un masque spécifique à chaque zone de son visage : tel est le principe de la nouvelle tendance beauté repérée sur Instagram baptisée #multimasking.

Est-ce que ça marche vraiment ? La réponse est oui. Le multimasking permet de pouvoir à la fois purifier sa zone T, donner de l'éclat à ses joues et se débarasser des fâcheux points noirs sur le nez. Un processus efficace qui nous permet de trouver en une fois et de manière personnalisée, la solution à tous nos problèmes. Vous avez des rides sur le front, les joues sèches et quelques imperfections sur le nez ? Le multimasking est LA solution. Pour cela, on applique un masque nourrissant sur les joues, un autre purifiant sur le nez puis un dernier anti-rides sur le front. Prête à essayer la nouvelle tendance ?

 
0 commentaire - Multimasking : décryptage de cette nouvelle tendance beauté
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]