Vergetures : démêlez enfin le vrai du faux

Vergetures : démêlez enfin le vrai du faux

Sur les hanches, le ventre, la poitrine, les épaules ou même les molets, elles zèbrent la peau sans gravité.

A lire aussi

Anthony Vincent

Blanches ou roses, sur les fesses, le ventre ou même la poitrine, elles zèbrent la peau sans qu'on ne puisse jamais les faire disparaître. Chasse donc aux idées reçues sur les vergetures afin de mieux les accepter.

Contrairement à l'opinion populaire, il ne s'agit pas de cicatrices. Vous avez beau les surnommer vos "blessures de guerre", en mémoire de votre grossesse, il ne s'agit ni plus ni moins que d'une zone de peau dépourvue de collagène, qui a fini par craquer faute d'élasticité - contrairement à une cicatrice qui résulte, elle, d'un derme en pleine reconstruction.

Toutes et tous concernés

En plus ou à la place du facteur génétique, ces stries sont généralement dues à un bouleversement hormonal (changement de contraception ou traitement médicamenteux) et/ou de poids (dû à la puberté, un régime, une prise de poids ou une grossesse). Les femmes minces et sans enfant peuvent donc en avoir, de même que les hommes. Une autre idée reçue veut que le bronzage favorise les vergetures. Or, c'est plutôt parce qu'elles ne peuvent pas bronzer que la peau hâlée les rend davantage visibles, par contraste.

Concernant les mythes autour de leur élimination, boire des litres d'eau n'y changera rien. Quant aux crèmes anti-vergetures, elles stimulent la production de collagène pour les atténuer mais ne peuvent les faire complètement disparaître. De chères séances de laser, non remboursées, peuvent grandement en améliorer l'aspect, mais ne peuvent les éliminer totalement. Il vous reste donc toute la vie devant vous pour apprendre à les accepter.

 
0 commentaire - Vergetures : démêlez enfin le vrai du faux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]