3 vrai-faux sur l'amour dans l'eau

Chargement en cours
 Saviez-vous que faire l'amour sous l'eau n'était pas sans risque ?

Saviez-vous que faire l'amour sous l'eau n'était pas sans risque ?

1/2
© Getty Images, anyaberkut
A lire aussi

Fabien Gallet

L'été réveille bien souvent la libido. Aussi une simple sortie en mer, ou une virée à la piscine, peut-elle se terminer en partie de jambes en l'air. Mais, avant de se jeter à l'eau, mieux vaut savoir à quoi s'attendre !

À la mer, à la piscine ou dans un jacuzzi ... Autant de lieux plus ou moins insolites où s'adonner aux plaisirs sexuels durant l'été. Mais faire l'amour dans l'eau est-il toujours une bonne idée ? La rédaction a démêlé pour vous le vrai du faux.

Faire l'amour dans l'eau n'est pas risqué

FAUX ! Vous n'êtes pas à l'abri de quelques dangers, notamment sanitaires. Et pour cause, vous vous exposez davantage aux bactéries. L'eau de la piscine peut en effet contenir des germes et autres virus que le chlore n'a pas éliminés et qui, une fois en contact avec les parties intimes, peuvent provoquer des infections urinaires. De même, lorsque le chlore est trop présent, vous êtes plus exposée aux mycoses. Cela vaut également pour l'eau de mer, sachant que le risque d'irritation est plus important à cause du sable et du sel. Autre danger dû au va-et-vient sous l'eau : l'effet "ventouse", où les deux partenaires sont susceptibles de se retrouver bloqués momentanément. Enfin, si vous avez un rapport protégé, sachez que la friction subaquatique peut favoriser les risques de déchirure du préservatif et donc l'exposition aux éventuelles MST.

Faire l'amour dans l'eau permet une meilleure lubrification

FAUX ! Vous pensiez que l'eau était un élément idéal pour que monsieur (ou madame) soit davantage lubrifié(e) ? Eh bien sachez que c'est totalement l'inverse. La raison est simple : l'eau de mer ou de la piscine empêche une lubrification optimale car elle rince les sécrétions produites par le vagin (cyprine) ou l'urètre masculin (liquide pré-séminal) lors de l'excitation sexuelle, et rend ainsi moins aisée la pénétration. Pour tenter de pallier au mieux ce petit problème, rien de tel qu'un lubrifiant - si possible résistant à l'eau et à base de silicone.

Faire l'amour dans l'eau décuple les sensations

VRAI ! Partager un moment d'intimité dans l'eau peut effectivement accroître le degré de plaisir. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'il existe une version aquatique du Kama-sutra : l'Aqua-sutra. Si vous décidez de passer à l'acte dans la mer, les vagues pourront rythmer les va-et-vient lors du coït. Mais, surtout, dans les eaux maritimes ou celles d'une piscine, c'est l'effet de flottement qui pourra influer sur vos sensations, permettant d'évoluer avec plus de légèreté et de fluidité. Dans un jacuzzi, les bulles viennent aussi considérablement doper le plaisir... Et, quoiqu'il en soit, les sensations peuvent être décuplées par l'idée même de copuler dans l'eau.

Gardez toutefois à l'esprit que faire l'amour à la mer ou dans une piscine publique n'est pas sans risque au regard de la loi. "L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende", stipule en effet l'Article 222-32 du Code pénal. Vous voilà prévenue !

 
21 commentaires - 3 vrai-faux sur l'amour dans l'eau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]