Les secrets de la masturbation féminine !

Les secrets de la masturbation féminine !

Physiquement et psychologiquement, la masturbation est une source de bien-être.

A lire aussi

Fabien Gallet

Si la masturbation féminine reste encore un peu taboue de nos jours − selon diverses études, entre 70 et 80% des femmes s'y sont toutefois déjà adonnées −, elle n'est pas seulement synonyme de plaisir. En effet, cette pratique possède également bien des secrets ! Zoom sur ses vertus cachées.

Partir à la découverte de son corps

Nombreuses sont les femmes qui disent se retrouver "face à elles-mêmes" lorsqu'elles se touchent. Si cet acte peut s'avérer difficile à engager, reste que la masturbation permet de mieux découvrir son corps. "La masturbation féminine fait partie de ce que j'appelle 'La sexualité de Narcisse'", nous explique Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute dans la région parisienne, avant de préciser : "C'est une manière de se rencontrer intimement, de se découvrir. Le sexe de la femme s'explore, se cherche contrairement à celui de l'homme."

Un pas vers l'orgasme ?

Stimulations manuelles du clitoris, sextoys... La masturbation permet de connaître ses préférences. Alain Héril y voit là une manière "d'expérimenter son lien à l'orgasme en toute sécurité, c'est-à-dire sans le stress de la présence de l'autre". "Il s'agit d'une forme d'initiation qui permet de mieux connaître son corps et les subtilités de son accès au plaisir sexuel", nous assure le spécialiste. "Lorsque nous nous connaissons bien, il est plus facile de communiquer au partenaire les éléments qui nous plaisent et ainsi parvenir à une meilleure satisfaction sexuelle", explique pour sa part Valérie Leblanc, sexologue et psychothérapeute au Québec.

De masturbation à musculation, il n'y a... qu'un doigt !

Il existe de nombreux exercices physiques permettant de renforcer les muscles du plancher pelvien (périnée, etc.). La masturbation offre les mêmes bienfaits. S'adonner à une séance d'onanisme influe également sur la santé cardiovasculaire. Pourquoi ? Tout simplement parce que la montée du plaisir joue sur le rythme cardiaque et renforce le coeur qui, rappelons-le, n'est autre qu'un muscle.

Un remède antistress ?

La masturbation permet également de se déstresser. "Lorsque l'orgasme est obtenu, il y a une décharge d'endorphines, de dopamine et d'ocytocine, qui sont des hormones du bien-être", rappelle Valérie Leblanc, avant de préciser : "Ces hormones ont un effet antistress et le relâchement post-orgasme peut aider à se détendre ou à dormir." Exit donc le stress et les tensions. Enfin, aurevoir les éventuels maux de tête, puisque les endorphines libérées agissent comme des analgésiques.

Masturbation : oui ou non ?

La masturbation ne vous tente pas ou vous fait peur ? Rassurez-vous, mieux vaut prendre son temps et y aller à son rythme. "Il n'y a pas de mode d'emploi", insiste Alain Héril. "Ce qu'il faut 'surveiller' ce sont ses besoins, ses envies... et accepter d'y répondre, tout en considérant la masturbation comme un élément de la sexualité (qui n'exclut pas le lien à l'autre bien entendu !) et non comme une compensation", conclut-il. "Il n'y a pas de fréquence idéale généralisable", confirme Valérie Le Blanc.

 
13 commentaires - Les secrets de la masturbation féminine !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]