Libertinage : et si on se lançait ?

Libertinage : et si on se lançait ?

Libertinage : et si on se lançait ?

A lire aussi

Justine Fiordelli

Vous êtes en couple et avez besoin de pimenter votre vie sexuelle ? Envie de tenter de nouvelles expériences à deux ? À bas les idées reçues : et si vous testiez le libertinage ? Tendance et de plus en plus exploitée par les couples, cette philosophie de vie peut permettre de renforcer les liens et de surmonter la routine quotidienne à laquelle nous sommes tous confrontés, à un moment donné ou un autre de notre vie. Principe, étapes, enjeux... On vous dit tout.

Qu'est-ce que le libertinage ?

Considérés en marge des pratiques dites "courantes", les couples libertins sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter, alors en quête de nouvelles expériences, de sensations inédites et affriolantes. Ce milieu vous est encore inconnu ? Vous ne parvenez pas à saisir ce que ces partenaires recherchent ? Une redéfinition est de rigueur. Pour celles et ceux qui ne le savent pas, le libertinage désigne un mode de vie dans lequel les couples s'échangent et où la sexualité se veut libre et complètement désinhibée. La notion de fidélité est ici repensée. Avoir des relations sexuelles avec d'autres couples ne perturbe en rien leur amour : bien au contraire, ce genre de pratiques permettent à certains de décupler les sentiments et de se sentir libres, vivants et comblés. Que du bonheur, du moment que l'on ne vous y oblige pas et que c'est une envie commune.

Le libertinage se vit, le plus souvent, dans des clubs libertins, mais peut également être pratiqué lors de soirées privées sur invitation. Contrairement à ce que la plupart pourrait pensait, fréquenter un club libertin n'engage à rien. Les "coins câlins", comme on les appelle dans le jargon, ne sont pas obligatoires. Certains couples s'y rendent uniquement pour observer. De quoi rassurer ceux qui ont peur se lancer, n'est-ce pas ?

Les conditions pour que ça fonctionne

Que ce soit le temps d'une nuit ou de façon plus régulière, la règle est la même ! Pour que l'expérience soit réussie et appréciée par les deux partenaires, l'envie de libertinage doit être partagée. Impossible que cela fonctionne si le désir n'est pas réciproque. Vous l'avez donc compris, il ne suffit pas de vouloir faire plaisir à son partenaire pour se laisser tenter par les clubs libertins : il faut en avoir réellement envie, au risque de se sentir à part et mal à l'aise. Un club libertin est un milieu particulier, que l'on peut apprécier comme fuir : tout dépend. La curiosité vous pousse à tenter l'expérience ? Rassurez-vous : faire un tour dans une boîte échangiste avec votre homme ne vous engage à rien. Si l'ambiance ne vout plaît pas ou que vous avez finalement changé d'avis : il vous suffira de quitter l'établissement.

Si vos inquiétudes se dirigent vers la discrétion, pas de panique : dans ce milieu, tout est prévu pour que vous restiez incognito. Les téléphones portables sont interdits et déposés obligatoirement au vestiaire avant d'entrer. Il s'agit de votre première fois ? Une fois à l'intérieur, les "libertins" ont l'obligation de respecter certains codes. Des exemples ? N'entrez jamais dans un espace où les rideaux sont tirés ou si la porte est fermée : cela signifie que l'endroit est occupé. Ne vous y aventurez pas : tout est question de respect et cela serait considéré comme une entrave aux règles. Méfiance !

Les différentes catégories de libertinage

Le libertinage, univers qui fait peur mais qui fait aussi fanstasmer, se décline en plusieurs catégories et plusieurs étapes. Par exemple, vous n'êtes pas tout de suite obligé de passer par la phase de pur échangisme, voire même jamais. Avant d'en arriver là, il vous faudra peut-être plusieurs étapes d'observation où vous vous contenterez de vous familiariser avec l'ambiance et d'échanger avec les autres couples. À vous de gravir les échelons comme bon vous semble ! Voyez plutôt ce qu'il vous attend :

Le voyeurisme : cette première étape marque le commencement. Certains s'en contentent d'ailleurs pendant un certain temps. Il s'agit tout simplement d'observer et de prendre ses marques afin d'avoir connaissance de ce qu'il se passe dans les clubs libertins. Une bonne façon se stimuler sa libido avant de rentrer avec son partenaire, tous les deux plus excités que jamais.

Le mélangisme : pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, la deuxième étape est celle du mélangisme. Le principe ? Flirter de façon plus poussée avec des caresses, sans pour autant avoir une relation sexuelle à proprement parler. Autrement dit, pas de coït à l'horizon. Une bonne façon de pimenter sa vie sexuelle et de sortir de la routine en douceur.

Le côte-à-côtisme : il s'agit ici d'une pratique sexuelle consistant à faire l'amour avec son partenaire en présence d'autres couples qui se livrent au même exercice mais sans jamais se toucher. L'alternative idéale pour éviter les jalousies et conflits liés autour de la thématique, tout en se livrant à de nouvelles pratiques sexuelles.

L'échangisme : l'expérience atteint son sommet ! Les couples s'échangent et prennent du plaisir à libertiner comme bon leur semble. Une expérience différente qui est de plus en plus pratiquée chez les Français.

 
16 commentaires - Libertinage : et si on se lançait ?
  • avatar
    ndlorette -

    Bonjour,
    Quand je lis vos commentaires, pour certains en tout cas, je me dis que la vulgarité est la grande gagnante.
    Je ne juge personne mais je connais un peu le milieu du libertinage ou l'ai connu....croyez moi, il ne mène que rarement à un épanouissement à long terme.....
    Il motive certains couples à la dérive mais plus le temps passe et plus le couple s'éloignera et se perdra dans te telles pratiques.
    L'amour et le libertinage (le vrai) ne font jamais bon ménage bien longtemps. Mais bon....ce n'est que mon avis.....si des gens connaissant vraiment le sujet me prouvent le contraire......

    avatar
    Hieronymus75 -

    C'est bien ce que nous écrivions plus bas. Le libertinage bien vécu n'est pas fait pour tout le monde, loin de là... Cela nécessite une vision des relations avec autrui et des aptitudes psychologiques et psychiques hors des us et lieux communs habituels. Un couple à la dérive est un couple à la dérive, libertinage tenté ou pas. Ce n'est pas une thérapie... Sinon, les couples libertins (mariés) que nous connaissons depuis plus de 30 ans sont toujours ensemble et nous n'avons eu connaissance que de très rares cas de divorce dans ce milieu. Mais il est vrai que dans les années 70, il s'agissait de pratiques réservées à une certaine élite. La "démocratisation" par les peoples et le bourrage de crâne des médias pour en faire un phénomène de mode n'ont fait que révéler les lacunes et les insuffisances de la conception même du couple.

  • avatar
    ECOLIERE -

    En fait c'est plutôt désolidariser complètement la sexualité de l'amour vrai, qui pour moi est don mutuel et fidélité réciproque.
    Mon mari et moi fêtons après-demain cinquante années de mariage heureux. Je prétends donc savoir de quoi je parle.
    Quand on cessera de penser que la sexualité est l'essentiel -et non l'expression de quelque chose de plus profond- on aura peut-être moins de couples qui se défont, et donc d'enfants qui souffrent.
    Mais évidemment, à mon âge, je dois être "ringarde" de penser ainsi !

  • avatar
    robesp -

    HA...Oui?, c'est comme cela que la décadence de Rome a commencé, pour ceux qui sont informés; à l'étranger on dit que l'occident est décadent, la preuve...Les barbares et la secte chétienne en ont profité, Rome s'est effondrée...sous le poids des orgies...L'occident va-t-il se déliter et la secte qui pose problème avec son refus de respecter la loi et n'en faire qu'à sa tête sous protection des socialistes marécageux....va-t-elle nous submerger?

    avatar
    hola56 -

    "Pour ceux qui sont informés"...On croit rêver. Rome ne s'est pas effondrée sous le poids des orgies, sortez un peu de la caricature d'histoire qui sert d'argumentations à l'extrême droite. Voulez-vous qu'on parle de l'histoire des Papes ? Ou de l''église chrétienne ?

  • avatar
    counoel -

    liberta pour qui,avec un cas ou avec un cul

  • avatar
    counoel -

    liberta pour qui,avec un cas ou avec un cul

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]