Polyamour : peut-on aimer plusieurs personnes à la fois ?

Polyamour : peut-on aimer plusieurs personnes à la fois ?

Polyamour

A lire aussi

Justine Fiordelli

Le polyamour est un phénomène qui fait de plus en plus parler de lui. Au cinéma, dans les documentaires, sur Internet, à la télévision... Mais comment peut-on réellement le définir ? Est-il possible de trouver le bonheur et l'équilibre ? Est-il possible d'aimer deux personnes différentes de la même manière ? Quelles sont les clefs de la réussite d'une telle relation ? Décryptage.

Qu'est-ce que le polyamour ?

Le polyamour définit le fait d'aimer plusieurs personnes à la fois. On peut également parler d'amours dites plurielles ou multiples mais aussi de triangle amoureux. Le polyamour peut tout aussi bien désigner des relations homosexuelles que hétérosexuelles. En revanche, rien à voir avec la polygamie, que la loi interdit : dans ce cas-là, il est en effet important de souligner que chacun des membres du couple est censé être consentant et au courant des conditions de la relation. Là est toute la différence ! Attention donc à ne pas cacher à l'un de vos partenaires que vous vivez également une histoire d'amour avec une tierce personne.

Dans quels cas peut-on parler d'adultère ?

Les polyamoureux ne sont pas considérés comme infidèles ! On ne peut donc pas parler d'adultère. Pourquoi ? Qui dit amours multiples dit accord de l'autre et consentement général de la part des tous les membres du couple. Marion, 26 ans, nous explique que "la condition de ce genre de relations est d'être à 100 % d'accord avec les conditions du pacte amoureux. L'adultère n'a rien à voir avec le fait d'aimer plusieurs personnes à la fois. Bien au contraire ! En revanche si l'un de mes partenaires manque à sa parole en me cachant une autre de ses relations, je me sentirai trahie". Avis donc à celles et ceux qui pratiquent le polyamour : soyez honnête et ouvert au dialogue afin que la relation fonctionne à tous points de vue et puisse durer dans le temps. Cela même si les amours multiples sont souvent difficiles à gérer, autant vis-à-vis du regard des autres, que concernant la bonne entente de tous les partenaires.

Comment bien gérer le polyamour ?

Ce n'est pas toujours facile de bien gérer le polyamour et de vivre sereinement ses multiples histoires d'amour. Se lancer dans le polyamour a des conséquences et suppose que tous les partenaires soient heureux et en totale harmonie avec les conditions de la relation. Guillaume, 31 ans, témoigne : "Au départ, tout est rose. C'est après que cela commence à se corser, au moment où l'un des deux partenaires commence à ne plus être d'accord sur certains points ou manifeste de la jalousie. Pour que cela fonctionne, il faut être en mesure de se réjouir du bonheur de l'autre et de ne pas être exclusif à ce bonheur". N'hésitez donc pas à tout vous dire et à échanger régulièrement. Problèmes, ennuis, sentiments qui changent, désaccords... La règle d'or ? On se dit tout, on ne cache pas l'existence des autres êtres aimés et on profite pleinement du bonheur et de l'instant présent.

 
2 commentaires - Polyamour : peut-on aimer plusieurs personnes à la fois ?
  • avatar
    JT33 -

    Personnellement, c’est sans aucune hésitation que je réponds oui… L’amour n’est en aucun cas exclusif et la jalousie me semble être plus une manifestation d’un sentiment de propriété et d’égoïsme, par lequel on chosifie l’être, quand, en plus, ne se greffe pas la peur de perdre sa « propriété », marquant ainsi un manque de confiance en soi autant qu’un manque de confiance en l’autre… L’amour est en tout premier dans l’affection pour l’autre, la sexualité n’en étant qu’une communion du plaisir… Ainsi la fidélité est-elle plus une affaire de cœur que de chair : on peut très bien éprouver du désir sans amour, un simple élan de sympathie, outre l’attirance physique, suffisant en cela, comme il est fort possible d’aimer sans forcément s’adonner au sexe… même s’il est évident qu’il est grandement plus commun, et de mon point de vu plus équilibrant, que l’amour s’épanouisse par la satisfaction de ses désirs… tout étant, en fait, dans la personnalité des individus, aucune règle pouvant être universelle dans cette complexe alchimie des sentiments et des désirs… Je suis d’avis que la difficulté du polyamour ne vient aucunement de son impossibilité mais du carcan moraliste et culturel qui nous est imposé par notre société, ses règles, ses traditions, ses religions et son histoire. Majoritairement le judéo christianisme dans notre pays… L’amour, c’est vouloir être heureux du bonheur que l’on apporte à son prochain et cet élan passionnel du partage peut fort bien être épanouissant dans la confiance réciproque pour l’attachement du cœur…

  • avatar
    linam -

    Bien sûr mais pour l'équilibre de chacun et de la société mieux vaut choisir un seul chemin.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]