Pornographie, quels effets sur mon couple ?

Pornographie, quels effets sur mon couple ?

Couple

A lire aussi

Justine Fiordelli

La pornographie et le couple, font-ils bon ménage ? C'est toute la question que l'on se pose aujourd'hui, avec les multiples possibilités de consommer du X librement et gratuitement sur Internet. Une nouvelle industrie du porno s'est ainsi développée et entraîne parfois une surconsommation de films X au quotidien. La pornographie peut-elle être stimulante pour le couple ou au contraire, doit-elle être consommée avec méfiance ? Quels sont alors les risques au sein du couple ? On vous dit tout.

Pornographie : attention à l'addiction !

Très répandue sur la Toile, la pornographie est désormais accessible à tous et en masse ! Exit le temps où l'on devait s'abonner à des chaînes télévisées X pour accéder à des contenus porno. Aujourd'hui, les sites pornographiques proposant des milliers de contenus vidéos gratuits regorgent et ne cessent de fleurir sur le web. Hommes et femmes les visitent et s'y arrêtent, parfois occasionnellement, parfois tous les jours. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Tout dépend de l'usage que l'on en fait. Le risque majeur est celui de devenir dépendant à ce type de contenus et de ne plus pouvoir s'en passer. Une dérive courante chez les jeunes, comme chez les moins jeunes, et qui peut vite devenir gênante dans la sexualité de chacun, que l'on soit célibataire ou en couple. Jean, 27 ans explique que sa vie de couple a longtemps été mise en péril à cause de sa consommation excessive de pornographie : "Ma compagne n'arrivait plus à suivre mon rythme. Le pire dans l'histoire, c'est que je n'arrivais plus à être excité. Je n'arrivais plus à me contenter de la sensualité du rapprochement de nos corps". De quoi s'interroger sur le bien fondé de la consommation de films pornographiques à outrance.

Pornographie et couple : quels sont les risques ?

Certains couples décident parfois de regarder un film pornographique, en pensant qu'ils vont pouvoir briser la routine et rebooster leur libido. Si cela reste une pratique occasionnelle, les films pornographiques peuvent en effet être très excitants et considérés comme une nouveauté en apportant une plus-value à la sexualité. Julie, 31 ans raconte : "Regarder une fois de temps en temps une film X avec mon homme nous permet de faire directement monter la température d'un cran. Excitant, si on respecte le côté éphémère de la pratique...".

Contrairement à ceux qui l'utilisent rarement et pour une occasion précise, la consommation excessive de films pornographiques dans le couple, que ce soit à deux ou seulement chez l'un des deux partenaires, peut vite devenir gênante et ennuyeuse. Les risques majeurs constatés ? À long terme, la pornographie peut entraîner une insatisfaction sexuelle, une sensation de déception, une perte de plaisir mais aussi et surtout un comportement impulsif et violent. Trop habitués à consommer de la pornographie, les couples peuvent en venir à confondre les films pornographiques avec la réalité et à ne plus très bien en saisir la frontière. De ce fait, les caresses et autres jeux amoureux risquent de ne plus les satisfaire et de ne plus être suffisant pour stimuler le désir. En cas de décalage entre les deux partenaires, si l'un est addict aux films pornograhiques et l'autre non, le risque majeur reste celui de l'incompréhension la plus totale et à terme, celui de la séparation.

Pour éviter ce genre de dérive, on prend ses précautions et on évite de consommer la pornographie régulièrement. D'autres accessoires coquins autres que les films X permettent de pimenter la vie sexuelle des couples : huile de massage, dessous comestibles en bonbons, sex toys... Le choix est vaste !

 
6 commentaires - Pornographie, quels effets sur mon couple ?
  • avatar
    sylvain70000 -

    c'est comme tout dans la vie !!!
    pas trop de sel, pas trop de sucre, pareil pour la clope, l'alcool, quand on gère le pormo ça peut être bien.
    Et puis, un couple doit gérer et là aussi, c'est comme tout !!!

  • avatar
    Laslo -

    Je trouve que trop souvent, la pornographie salit le sexe, et en fait le désir de l'autre est transformé....

    et l'amour dans tout ça ....??? la pornographie était interdite il y a trente ans, et il y a 50 ans j'avais 6 ans
    j'avais déjà tout visionné les bobines de super 8 de cul, de mon père... c'était moche et con à crever...
    le sexe a outrance ... ça fini par être moche , laid et dégueulasse... et la tendresse bordel ...
    l’Érotisme qui va si à l’exotisme ... faites bien l'amour et inventez vous la vie qui va avec

    Puisque dans l' air du temps.... On n' aime plus vraiment
    Puisque c' est l' air du vide..... Et que les envies priment sur les sentiments ....

    le mariage est devenu un point de chute .... c'est souvent là que tout s'écroule...

    pas besoin de signer un papier pour s'aimer... après la vie se charge de tout....prenez soin de vous et des vôtres...

  • avatar
    babybel -

    Tout comme les JV qui rendent violents quoi....
    Le mariage gay est autorisé, le sexe est devenu un sujet banal mais le porno, c'est le diable incarné.
    Sérieusement, quand on tient un tel discours, on le tient jusqu'au bout.
    C'est tellement mal que les sites pornos sont les plus visités au monde...

  • avatar
    Minou31 -

    Je suis comme "jalbert60" on est de plus très "shocking" pour la pornographie en France et on ne dit rien quand on passe son temps à voir à la TV à des heures de grande écoute, des téléfilms ou on brandit des pistolets sur la tempe ou dans la bouche de victimes !

    avatar
    gyjde -

    sa c vrai

  • avatar
    merenoel -

    Il y a quand même des abus, un homme politique lui, en a subi les conséquences, procès à la queue leuleu, divorce, vente de biens, etc etc, carrière politique réduite à néant, obliger de raser les murs, sortir que le soir, dans certains palace réputés dans ce genre de magouille ? Lui, on peut dire que ses galipettes lui ont coûté cher à monsieur ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]