Séduction : les codes ont-ils changé ?

Chargement en cours
 Le repas romantique pour séduire est-il encore de mise ?

Le repas romantique pour séduire est-il encore de mise ?

1/2
© iStock, LuckyBusiness
A lire aussi

Fabien Gallet

Drague-t-on de la même manière en 2017 qu'il y a 20 ans ? Qu'il y a 40 ans ? En l'espace de quelques décennies, les moeurs et la technologie ont probablement changé l'art de séduire.

"La plupart de ceux qui se trompent, en amour, ont le problème de ne pas connaître les codes. (...) Les jeunes, d'abord ils couchent, ensuite ils discutent...", confiait Bénédicte Ann, coach en séduction, au Journal de Québec en avril 2017. Preuve peut-être que les codes en question ont changé. Alors quelles différences peut-il y avoir entre la drague d'aujourd'hui et celle d'hier ?

Les écrans : cachés pour mieux séduire ?

Ordinateurs et téléphones portables sont devenus les armes des grands timides. En effet, quoi de plus simple que de déclarer sa flamme à l'élu(e) de son coeur derrière son écran ? SMS, réseaux sociaux (Facebook en tête) et autre canaux de communication virtuelle permettent de draguer sans trop stresser. Il faut dire qu'il est souvent moins compliqué de lever le voile sur ses sentiments à l'écrit qu'à l'oral. D'autant plus qu'avec la multiplication des emojis (petites icônes représentant une expression, un objet...), témoigner de son attachement ou de ses intentions est un jeu d'enfant.

Le rôle des sites et applications de rencontres

À cela il faut ajouter l'ensemble des plateformes, gratuites ou payantes, qui permettent de trouver l'amour sans même bouger de chez soi. Meetic, eDarling, AdopteUnMec, pour les sites de rencontres, mais aussi les applications basées sur la géolocalisation à l'image de Tinder et Happn ont changé les codes de la séduction. À l'heure de la drague connectée, plus besoin d'apprendre à se découvrir en face à face : vous rencontrez une personne qui partage vos goûts et qui est censée correspondre à vos critères de sélection. Après quelques mots, la rencontre s'impose. "Ces applis jouent sur l'immédiateté et la simplicité technique. Celles-ci s'accompagnent cependant d'un rétropédalage en matière d'échange", expliquait Olivier Voirol, sociologue à l'Université de Lausanne, à l'édition suisse du site Femina en 2016.

Quand le coaching forme à la séduction

Néanmoins, pour celles et ceux qui préfèrent privilégier la drague de visu plutôt que virtuelle, tout n'est pas perdu. Et pour cause, de nos jours, l'art de séduire peut s'apprendre. Non pas sur le tas mais auprès d'un professionnel de la drague. Depuis quelques années, de nombreux coachs en séduction offrent leurs services aux femmes et hommes de tout âge, pour leur apprendre à aborder, engager la discussion et faire craquer l'autre. Des procédés qui restent controversés et qui ne fonctionnent évidemment pas à tous les coups.

Des méthodes qui ne changent pas

Heureusement, tous les codes n'ont pas évolué, certains ne changent pas. Ainsi, la drague au bureau, dans l'ascenseur, dans les couloirs ou pendant la pause café est-elle toujours de mise. De même en soirée, en boîte de nuit ou à l'occasion d'un repas entre amis. Ici, les techniques d'approche restent les mêmes - certes, parfois peu convaincantes ni concluantes. Après un regard et quelques mots, la rencontre peut parfois se transformer en rencard et, avec le temps, plus si affinités.

 
5 commentaires - Séduction : les codes ont-ils changé ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]