Sex blues : la déprime après l'amour

Sex blues : la déprime après l'amour

Sex blues : quand faire l'amour déprime

A lire aussi

Hélène Demarly

Avez-vous déjà ressenti de la tristesse après avoir fait l'amour ? On ne parle pas d'une frustration parce que vous n'avez pas atteint l'orgasme ou parce que votre partenaire a joui trop tôt, mais bien d'un sentiment de mélancolie qui intervient même après une partie de jambes en l'air particulièrement réussie. Ce phénomène découvert il y a peu et déjà renommé "sex blues" s'expliquerait par de nombreuses raisons.

Si vous avez déjà ressenti un peu de mélancolie à la fin d'un rapport sexuel, sachez d'abord que vous n'êtes pas la seule ! Appelé "sex blues", ou dépression post-coïtale, ce mal-être qui sévit chez les femmes après l'acte sexuel, engendrant tristesse (pouvant aller jusqu'aux larmes), anxiété et irritabilité, a déjà été vécu par près de la moitié des femmes.C'est en tout cas ce que démontre une sérieuse étude australienne menée par le Queensland Institute of Technology, et parue il y a peu, dans laquelle on apprend que près de la moitié des femmes aurait déjà eu affaire à cette situation. Sur les 230 femmes interrogées, 46% l'ont déjà subie au moins une fois dans leur vie. Plus étonnant encore, sur ces 46%, 5% ont ressenti cette sensation désagréable à plusieurs reprises dans les quatre semaines précédents l'enquête.

Comment expliquer la déprime post-sexe ?

Parce qu'il s'agit de la première étude sérieuse sur le sujet, ce phénomène est difficile à diagnostiquer et à comprendre. Selon l'étude, "les causes en sont multiples avec un important facteur psychologique et affectif".

Pour les chercheurs, l'explication la plus probable serait un déséquilibre hormonal. À la fin d'un rapport sexuel, le taux de sérotonine et de dopamine dans le corps (à leur maximum pendant l'orgasme) baisse de manière significative. Du coup, même à la fin d'un rapport sexuel satisfaisant, voire même très satisfaisant, un déséquilibre hormonal se produit, appelé dysphorie post-coïtale (PCD). Donc au final, le "sex blues" serait un phénomène purement physiologique auquel on ne pourrait rien faire.Mais pour d'autres scientifiques, cela serait lié au niveau d'intimité entre les deux partenaires sexuels. Car le sexe en plus d'être un moment de plaisir, est bien entendu un moyen d'exprimer son amour et de se lier de façon intime à son amant. Une fois le rapport sexuel terminé, cette osmose se retrouve en quelque sorte brisée, pouvant conduire à une légère déprime pour certaines femmes.

L'aspect psychologique serait aussi à prendre en compte pour expliquer la manière dont on se sent après avoir fait l'amour. Savoir que l'on se trouve au lit avec le mauvais partenaire, manquer de confiance en soi ou de stabilité dans la relation, sont autant de facteurs pouvant entraîner regrets, inquiétude, anxiété ou tristesse une fois l'acte sexuel terminé.

Bref, les causes de cette petite déprime sont multiples et sont intimement liées à chaque femme et à son histoire affective et sexuelle. Mais en attendant de connaître un peu mieux ce phénomène et de pouvoir l'éviter, l'important est bien de savoir qu'avoir un peu de vague à l'âme après l'amour, ça n'a rien de dramatique, et ça n'empêche jamais de recommencer !

 
1 commentaire - Sex blues : la déprime après l'amour
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]