Féerie dans les vitrines de Noël des grands magasins

Chargement en cours
 Au Printemps Haussmann, les vitrines de Noël attirent chaque année pas moins de 10 millions de visiteurs.

Au Printemps Haussmann, les vitrines de Noël attirent chaque année pas moins de 10 millions de visiteurs.

1/2
© DR, Printemps
A lire aussi

Justine Fiordelli

Attirant chaque année des millions de visiteurs, les vitrines de Noël des grands magasins laissent place à la magie et la féerie pendant deux mois. Automates, paillettes, sapins de toutes sortes, musiques... Tout est réuni pour faire le plein d'émotions et vivre une période de fêtes inoubliable.

Une tradition qui remonte au XXème siècle

Chaque année, c'est la même tradition ! À l'approche de Noël les grands magasins se parent de leurs plus belles décorations et donnent vie à un spectacle magique où tout est fait pour faire rêver le public et le plonger dans un univers onirique à couper le souffle. Si aujourd'hui les vitrines affichent des mises en scène de plus en plus spectaculaires, parfois très orientées luxe, et des automates de plus en plus nombreux et élaborés, il en était tout autre au début. Car cette tradition ne date pas d'hier mais bel et bien du XXème siècle, là où tout a commencé.

À cette époque, les moyens étaient plus limités et les visiteurs beaucoup moins nombreux. Ce qui n'empêche pas l'apparition des premiers automates d'opérer au début des années 1900. Au Printemps, "les premiers étalages animés datent de 1912", explique David Molière, responsable artistique des vitrines du Printemps. "Leur arrivée dans les vitrines animées telles qu'elles sont faites aujourd'hui, c'est-à-dire avec des marionnettes à fils conçues par Jean Claude Dehix remonte à 1973." D'ailleurs, "son père et lui-même ont été les premiers à avoir l'idée de remplacer les mains du marionnettiste par des moteurs".

Depuis, la magie de Noël s'invite dans les vitrines des grands magasins chaque année, où petits et grands voyagent le temps de quelques minutes de contemplation, à la découverte des multiples lumières et autres éléments de mise en scène proposés pour en mettre plein la vue.

Les secrets pour que la magie opère

Sur le boulevard Haussmann à Paris, luxueux et très touristique, la concurrence est rude puisque chaque grand magasin rivalise d'ingéniosité pour attirer un maximum de public. À chaque établissement, son scénario et ses vitrines animées, préparées chaque année pendant de nombreux mois et par un nombre impensable de personnes venant de différents secteurs d'activités. Au Printemps, pas moins de 150 employés s'y attellent, comme l'explique le responsable artistique des vitrines du grand magasin, David Molière : "Chaque année, environ 150 personnes travaillent directement ou indirectement sur le projet des vitrines : illustrateur, designer, menuisiers, peintres, sculpteurs, éclairagistes, designer sonore, coiffeurs, stylistes, merchandiseurs, couturiers, modélistes, programmateurs, électriciens, techniciens imprimeurs, agenceurs..." Un vrai travail de fourmis, vous l'aurez compris !

Mais pour que la magie opère à tous les coups, certains codes sont à respecter. Sapins, illuminations et autres éléments de décoration font pleinement partie du décor et permettent de recréer la magie de Noël. Les codes incontournables ? "La féerie, la surprise, la neige, la lumière, la générosité, l'opulence et la brillance", précise David Molière. Cette année, le Printemps a employé les grands moyens et signe neuf vitrines élaborées autour d'un conte baptisé "Rêves de Noël au Printemps", avec trois grands partenaires, dont notamment Jimmy Choo et Bonpoint. L'histoire ? Jules et Violette, deux enfants, s'endorment la veille de Noël, puis se réveillent dans leur songe au coeur du grand magasin. Effets de lumière, automates par dizaines, costumes scintillants... Grand moment d'émotion en perspective.Sur le même boulevard, son principal concurrent Les Galeries Lafayette passe par un tout autre scénario, qui ne manque pas non plus de magie. Le "Noël extra polaire" propose un thème 100 % blanc où l'on suit les aventures d'un ours polaire en papier au fil de chaque vitrine, sans oublier les reflets de lumière, les effets nacrés et cristallins, également au rendez-vous pour le plus grand bonheur des petits mais aussi des grands.

Si la capitale vibre au rythme de Noël, c'est également le cas dans d'autres pays, notamment au Royaume-Uni où à Londres les illuminations sont des plus spectaculaires !

 
11 commentaires - Féerie dans les vitrines de Noël des grands magasins
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]