Réserver ses vacances à la dernière minute : les pièges à éviter

Réserver ses vacances à la dernière minute : les pièges à éviter

Réserver ses vacances à la dernière minute : les pièges à éviter

A lire aussi

Hélène Demarly

Vos vacances sont dans quelques jours et vous n'avez encore rien planifié, ni rien réservé ? Pas de stress ! Comme 34% des français, vous préférez attendre la dernière minute pour réserver les vacances, et vous avez raison car cette solution permet de faire des économies ! Sachez tout de même qu'il y a certains points sur lesquels il faut être vigilant.

Les fausse promosC'est bien connu : à la dernière minute, il est toujours possible de faire de bonnes affaires, les professionnels du tourisme préfèrant brader leurs prix pour remplir avions et hôtels, avec des promotions allant parfois jusqu'à 40%. Certaines compagnies vendent d'ailleurs du rêve, avec des tarifs affichant -50%, -60 et même -80% ! Mais attention aux prix qui paraissent incroyables. En effet, bien souvent, après avoir cliqué, on s'aperçoit que le montant indiqué ne correspond pas aux dates souhaitées, avec un départ le lendemain ou au contraire des semaines ou des mois plus tard. Parfois, le départ s'effectue même dans un aéroport loin de son domicile. Ainsi, si on habite à Lille, il risque d'être compliqué de prendre un vol au départ de Francfort et cela même si celui-ci nous fait économiser 200 euros.A savoir aussi que les voyagistes gonflent parfois les prix pour afficher ensuite des promotions. Pour les hôtels ou clubs de vacances, n'hésitez pas à comparer les prix affichés avec ceux disponibles sur d'autres sites pour savoir si la réduction est vraiment intéressante.

Attention aux dates de séjoursLe prix est souvent indiqué pour une semaine. Mais avant de payer, vérifiez bien les horaires et dates du départ et de l'arrivée. Si vous partez et/ou revenez en pleine nuit, votre séjour ne fait en réalité par sept jours mais cinq.

Des suppléments cachésTaxes d'aéroport, valises en soute en supplément, frais de dossier, navette ou taxi pour les transferts de l'aéroport à l'hôtel qui se situe en réalité à une heure de route, location de serviettes de plage, wifi, excursions... Les formules "tout compris" réservent parfois des surprises, et tous ces petits suppléments peuvent vite faire exploser le budget, surtout si vous êtes en famille. Regardez donc bien ce qui est compris dans le prix et ce qui ne l'est pas, avant de réserver.

Le standing des hôtelsLes normes hôtelières diffèrent d'un pays à l'autre. Il faut donc être vigilant : un quatre étoiles en France est beaucoup plus luxueux qu'un hôtel au même nombre d'étoiles en Turquie ou en Italie par exemple. N'hésitez pas à vérifier la réputation et les photos de l'établissement sur différents sites de réservation en ligne, comme Tripadvisor, Booking ou Hotel.com.

Attention aux arnaquesPour être sûr qu'il ne s'agit pas d'une escroquerie, vérifiez que le site de voyage où vous réservez dispose d'un agrément délivré par Atout France, (l'agence de développement touristique française). Cela permet de s'assurer qu'il s'agit d'une vraie agence de voyages et donc que la loi de 1992 sur la protection du consommateur est applicable.

Pendant le séjourCe n'est pas parce que vous avez réservé au dernier moment, et donc moins cher, que vous devez vous contenter de prestations autres que celles indiquées au départ. Si vous deviez disposer d'une chambre face à la mer, et que vous avez finalement vue sur un parking ou les poubelles, ne vous laissez pas faire et négociez au moins une réduction de prix.

Le retour de vacancesVotre hôtel trois étoiles n'était pas du tout conforme à sa description, vous avez eu des frais cachés ou vous avez des réclamations à faire ? N'hésitez pas à prendre conseil auprès d'une association de défense des consommateurs (comme UFC que Choisir ou la CLCV) , afin de demander réparation. Pensez aussi à partager votre expérience sur différents blogs et réseaux sociaux afin que d'autres internautes ne se fassent pas avoir.

 
1 commentaire - Réserver ses vacances à la dernière minute : les pièges à éviter
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]