L'hypnose pour reprendre confiance en soi

L'hypnose pour reprendre confiance en soi

L'hypnose peut être une bonne méthode pour se sentir mieux.

A lire aussi

Hélène Demarly

Manque d'estime de soi, stress au travail, problème de couple, difficulté à s'ouvrir aux autres... Et si vous tentiez l'hypnose ? Accessible à tous, cette thérapie peut donner d'impressionnants résultats, même dès la première séance. On vous dit tout sur cet état de conscience modifié.

"L'hypnothérapie n'a rien à voir avec Messmer", rassure d'emblée Elodie Repellin, créatrice de l'agence de la confiance en soi Trust You qui propose des cours d'hypnose. Lors d'une séance d'hypnothérapie, vous n'allez donc pas vous mettre à aboyer ou à faire la poule, vous gardez le contrôle et restez maître de vous-même.

L'hypnose pour ne plus avoir peur

"Les gens viennent me voir avec leurs barrières. Ils se disent "je ne suis pas capable de faire ça, je n'y arrive pas"", raconte Élodie. Cela peut aller de problème de stress ou d'angoisse à l'approche des examens ou au travail, d'un manque d'estime de soi, d'un excès de timidité, à un problème de confiance au sein du couple ou dans sa vie sociale de manière générale.

Pour Gilles Malençon, praticien en hypnose Ericksonienne et formateur en hypno-apprentissage à l'Arche (Académie de recherche et de connaissance en hypnose Ericksonienne) et chez Trust You : "Les gens sont prisonniers de l'histoire qu'ils se racontent, ils souffrent de la représentation qu'il se font de leur réalité". Avec l'hypnose, on met le doigt sur ce qui bloque et "on permet à la personne de changer ses croyances, ses choses qui l'asservissent et qu'elle pense être des vérités". "On aide les gens à ne plus avoir peur", résume quant à elle Elodie Repellin.

Comment se passe une séance ?

L'entretien

Tout commence par environ 30 minutes d'entretien pour tenter de trouver d'où vient ce manque de confiance en soi. Gilles Malençon commence toujours par un simple : "Qu'est-ce que tu veux ?". Une interrogation à laquelle il est en réalité beaucoup plus difficile de répondre qu'il n'y paraît car "la plupart des gens ne s'autorisent jamais à vouloir, ils s'autorisent beaucoup à ne pas vouloir", explique le thérapeute. Il pose ensuite d'autres questions comme "sur une échelle de un à dix, à quel point es-tu heureux ?" ou encore "quel est ton rêve ?". Certaines peuvent être douloureuses, mais elles amènent à réfléchir et aident à dérouler le fil du problème, un peu comme une séance chez le psy finalement.

La transe

Ensuite, la séance d'hypnose peut commencer. Le thérapeute, parlant d'une voix calme et avec des mots bien choisis, invite à la relaxation grâce à une prise de conscience corporelle (comme faire bouger sa main ou son bras) et grâce au regard forcé à fixer un point précis. Au bout d'un moment, on se relaxe totalement, la vue se trouble légèrement, on finit par fermer les yeux et le corps se détend.Une fois que l'on est entré en état de transe, le thérapeute pose alors plusieurs questions inductives qui suscitent l'introspection. Il utilise des métaphores et peut inciter à aller dans le futur ou à chercher dans le passé des souvenirs, des émotions enfouies, tout en essayant de faire naître de la confiance là où il y avait de la peur. Et pas d'inquiétude, on peut à tout moment communiquer lors de la transe par un signe du doigt ou par la parole.

Le retour à "l'ici et maintenant"

Sorti de transe, on partage nos impressions avec le thérapeute. On se sent vidé, soulagé et totalement détendu, comme si l'hypnose avait permis dès la première séance de débloquer des mécanismes inconscients. Une impression qui s'intensifie dans les jours qui suivent et qui améliore le lâcher-prise, le détachement et l'intuition, nécessaires à la confiance en soi.

L'hypnose est une thérapie brève et il suffit souvent de quelques séances pour se sentir mieux même si leur nombre varie en fonction des personnes, de leur volonté et aussi du problème pour lequel elles viennent consulter. Car "l'hypnothérapeute est seulement un accompagnateur, il ne résout pas les problèmes d'un coup de baguette magique. La personne qui vient à la séance est acteur de son propre changement", explique Élodie Repellin.Une séance dure entre 45 minutes et 1h30 et coûte environ 90 euros à Paris et 50€ en province.

 
1 commentaire - L'hypnose pour reprendre confiance en soi
  • avatar
    lequinze -

    faut aller voir un psy plutot..........................!!

    avatar
    generation70 -

    bonjour, pas sur qu'il faille voir un psy, lui non plus n'apporte pas de réponses il ne fait que vous inciter à les trouver vous même ... je pense plutôt que l'hypnose est plus douce qu'un psy, mais de l'un comme l'autre il faut être prêt de bien accepter l'introspection, se remettre en question n'est jamais facile, il est certain qu'il ne faut justement jamais l'être. Et difficile d'admettre que nos certitudes ne sont pas franchement bonnes. L'acceptation de soi et encore plus de ses imperfections n'est jamais facile à admettre qu'elles soient positives ou négatives.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]