Corps humain : à quoi ressemblerons-nous dans le futur ?

Chargement en cours
 Grâce à la technologie, les transhumanistes imaginent des êtres humains 2.0.

Grâce à la technologie, les transhumanistes imaginent des êtres humains 2.0.

1/2
© iStock, the-lightwriter
A lire aussi

Jessica Rat

À l'instar des oeuvres de science-fiction, le monde scientifique a imaginé divers scénarios pour l'évolution de l'espèce humaine. Ils peuvent varier radicalement en fonction notamment du sort de notre planète. Ainsi, l'Homme n'évoluera sans doute pas de la même manière s'il doit vivre sur une Terre submergée par la fonte des glaces ou s'il doit s'exiler sur Mars. Tour d'horizon de ce que pourrait nous réserver le futur - lointain, très lointain.

Un monde peuplé de petites sirènes (ou presque)

Parmi ceux qui se sont intéressés à notre allure dans l'avenir, le Dr. Matthew Skinner, paléoanthropologue à l'Université de Kent, a imaginé trois possibilités, exposées sur la chaîne britannique Syfy en 2015. Scénario n°1 : le changement climatique provoque la fonte des glaces et donc une montée drastique du niveau de la mer. Le corps humain serait alors adapté à un monde sous-marin, avec des branchies pour respirer sous l'eau, des doigts et des orteils palmés pour nager plus habilement, une troisième paupière pour protéger les yeux, par ailleurs plus clairs dans l'obscurité des bas-fonds.

L'abominable homme des neiges

Deuxième scénario imaginé par le Dr. Matthew Skinner : l'impact d'un astéroïde ou une activité volcanique accrue provoque une nouvelle ère glaciaire. Peu exposé au soleil, l'Homme devrait alors voir sa peau et ses cheveux s'éclaircir jusqu'à devenir presque blancs. Des poils lui pousseront un peu partout sur le corps, pour le garder bien au chaud. De même qu'il serait sans doute plus grand et plus costaud afin de pouvoir faire face au climat difficile. Un yéti humanoïde, en somme.

L'exilé de l'espace

Dans l'éventualité où l'espèce humaine serait amenée à coloniser une autre planète, le Dr. Matthew Skinner lui donne notamment une mâchoire et des dents plus petites, car la nourriture sera sans doute réduite sous forme liquide ou en gélules. De son côté, Chris Impey, professeur d'astronomie à l'Université d'Arizona interrogé par National Geographic en juin 2017, a imaginé ce qu'il adviendrait des êtres humains précisément s'ils choisissaient Mars comme destination finale. Ils seraient alors plus grands et plus minces, du fait d'une gravité trois fois inférieure à celle de la Terre. Dépourvu de poussière, l'environnement contrôlé où ils vivraient les rendrait complètement imberbes - ni cheveux, ni cils, ni sourcils, ni aucun autre poil.

L'Homme, augmenté

Enfin, en restant sur Terre, il y a toujours le scénario exposé par les transhumanistes, qui entrevoient parfaitement un monde fait de Robocop et autre Homme qui valait trois milliards. En plus d'être plus forts, plus résistants, plus performants grâce à des greffes robotiques, "des électrodes de stimulations implantées dans le cerveau et dans le corps permettront d'augmenter certaines fonctions cognitives comme la mémoire, l'attention", a avancé auprès de 20 Minutes Elena Sender, coréalisatrice du documentaire "L'Homme immortel", diffusé sur Planète+ en avril 2017 dans le cadre de la série "Humains 3.0". Et d'ajouter que cet être humain amélioré "pourrait même vivre jusqu'à 1 000 ans". Alors, hâte d'y être ?

 
1 commentaire - Corps humain : à quoi ressemblerons-nous dans le futur ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]