Dis-moi où tu as mal, je te dirais pourquoi !

Chargement en cours
 Les émotions cachées pourraient se transformer en douleurs physiques.

Les émotions cachées pourraient se transformer en douleurs physiques.

1/2
© iStock, KatarzynaBialasiewicz
A lire aussi

Fabien Gallet

Les douleurs physiques ne sont pas forcément dues à une blessure ou à une maladie. Certains considèrent qu'elles peuvent être des messages de détresse envoyés par votre corps, bien souvent liés à des pensées ou des émotions refoulées.

On a tendance à souvent oublier ce qui se cache derrière le mot "maladie" : il faut avant tout lire "le mal a dit". Votre corps vous parle en permanence et, lorsque des douleurs se déclarent, cela peut se traduire par bien d'autres maux. Les éventuelles émotions que vous refoulez, sans même peut-être vous en rendre compte, pourraient effectivement toucher certaines parties de votre corps.

Haut du corps : quand les émotions refoulées prennent la tête

À force de tout garder pour vous, vous courrez le risque que vos émotions se traduisent par des signaux physiques. Ainsi, les non-dits pourraient se transformer en divers symptômes, notamment des maux de gorge, des extinctions de voix, des angines ou des douleurs dentaires. Ces derniers apparaîtraient en cas de difficulté à exprimer ou à dire ce que l'on pense vraiment. L'expression "garder quelque chose en travers de la gorge" prendrait alors tout son sens.

Dans la même veine, ne pas accepter ou entendre ce que l'on a à vous dire pourrait, selon certains spécialistes du développement personnel et autres psychiatres, influer sur votre santé au niveau des oreilles. Cela pourrait se traduire par des sifflements ou des otites.

Le buste est touché lorsqu'un poids s'abat sur soi

Plus bas dans le corps, les raisons des douleurs peuvent changer. Des douleurs cervicales ou encore des raideurs dans la nuque pourraient ainsi survenir en cas d'intransigeance et de conflit avec l'autorité.

Ce serait également le cas des épaules. Douloureuses, elles sont susceptibles d'expliquer un mauvais rapport aux règles ou traduire la présence d'un vrai fardeau, empêchant d'agir. "Les tensions que nous ressentons dans les épaules signifient que nous rencontrons ou ressentons des freins à nos désirs d'action, notamment en termes de moyens", écrivait Michel Oudoul, spécialiste en shiatsu, dans un ouvrage paru en 2002.

Quand aller de l'avant devient difficile, le bas du corps le fait savoir

Si sans même faire de sport vous avez des maux de jambes, c'est peut-être parce que vous ne parvenez pas à accepter une situation, passer à autre chose ou avancer dans votre vie. Selon Michel Odoul, une douleur au genou signifierait l'incapacité "à lâcher, à céder, voir à reculer". Des hanches sensibles témoigneraient d'une difficulté à prendre des décisions tandis que les entorses et autres traumatismes touchant les chevilles et les pieds, auraient un rapport avec la difficulté à envisager l'avenir.

À chaque sentiment son symptôme ?

Outre les articulations et les douleurs musculaires, certaines émotions refoulées pourraient avoir des conséquences physiques à l'image de la panique, provoquant d'éventuelles diarrhées, ou la colère, source hypothétique de crises de foie.

Pour mieux se connaître, écouter son corps pourrait ainsi être une solution... à condition de croire en l'interprétation de ses signaux !

 
0 commentaire - Dis-moi où tu as mal, je te dirais pourquoi !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]