Étiquetage nutritionnel : quels bénéfices pour les consommateurs ?

Chargement en cours
 L'étiquetage nutritionnel "Nutri-Score" est mis en place par certaines entreprises agro-alimentaires françaises depuis le mois d'avril 2017.

L'étiquetage nutritionnel "Nutri-Score" est mis en place par certaines entreprises agro-alimentaires françaises depuis le mois d'avril 2017.

1/2
© iStock, vgajic
A lire aussi

Clara Lemaire

Un nouveau logo nutritionnel censé aider les consommateurs dans leurs achats vient d'être mis en place. Zoom sur cette petite étiquette santé qui pourrait bien vous permettre de mieux manger !

Depuis le mois d'avril 2017, un nouveau logo a fait son apparition sur certains produits alimentaires : le "Nutri-Score". Ce logo nutritionnel mis en place par la ministre de la Santé Marisol Touraine, a pour but d'améliorer la qualité nutritionnelle globale du panier d'achat des consommateurs. Mais quel est son bénéfice réel à long terme ?

Comment ça marche ?

Appliqué depuis plus de dix ans au Royaume-Uni, l'étiquetage nutritionnel arrive enfin en France, après une longue bataille avec l'industrie agro-alimentaire. Sa mission principale ? Aider le consommateur à faire ses choix en fonction d'un système de code couleurs qui rend plus lisible les informations nutritionnelles. Le logo, intitulé "Nutri-Score", permet ainsi d'évaluer la qualité d'un aliment ou d'une boisson en un seul coup d'oeil, via une échelle de A (en vert) à E (en rouge) - A étant le produit le plus sain et E le plus néfaste. Plus besoin de retourner le produit dans tous les sens pour savoir ce qu'il contient ! Il est ainsi beaucoup plus facile pour le consommateur de comparer ses achats dans les rayons, et de savoir lesquels sont meilleurs pour sa santé.

Une prévention médicale ?

Si le "Nutri-Score" a été mis en place, c'est en partie pour pousser les consommateurs à changer leurs habitudes alimentaires, souvent riches en gras, sel et sucre depuis l'avènement des plats préparés et transformés. Le but ? Limiter les apports énergétiques trop importants qui peuvent entraîner l'obésité, des désordres métaboliques, des maladies cardio-vasculaires et même certains cancers. Une initiative qui a une réelle fonction de prévention, mais dont les résultats ne seront pas visibles tout de suite. "Actuellement nous ne sommes pas capables de dire si le 'Nutri-Score' va permettre d'améliorer la consommation ou les maladies en général", a expliqué le médecin nutritionniste Chantal Julia au Monde, avant d'ajouter : "Ça va demander énormément de temps." D'autant que ce fameux logo est pour le moment facultatif, et que les entreprises agro-alimentaires n'ont aucune obligation de suivre cette recommandation du ministère de la Santé.

Pas tout à fait encore adopté par les industriels

Si certains industriels comme Auchan, Fleury Michon, Intermarché ou bien encore Leclerc viennent tout juste de signer une "charte d'engagement" afin d'apposer dans les prochains jours le "Nutri-Score" sur leurs produits, d'autres sont plus frileux et cherchent à contourner le tort qu'un tel logo pourrait leur causer. Six multinationales (Coca-Cola, Mars, Mondelez, Nestlé, Pepsi et Unilever) ont donc ainsi annoncé le 9 mars 2017 qu'elles allaient lancer leur propre système d'étiquetage, avec des indicateurs nutritionnels beaucoup plus larges, basés sur des portions et non des milligrammes ou millimètres. Il faudra donc rester vigilant, même si la mise en place de ces logos devrait clairement simplifier vos courses.

 
0 commentaire - Étiquetage nutritionnel : quels bénéfices pour les consommateurs ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]