Glyphosate : faut-il s'en inquiéter ?

Chargement en cours
 Le glyphosate est l'un des herbicides les plus utilisés au monde.

Le glyphosate est l'un des herbicides les plus utilisés au monde.

1/2
© Adobe Stock, tong2530
A lire aussi

Marine de Guilhermier

Alors que le nom de cet herbicide est sur toutes les lèvres depuis quelques mois, et plus particulièrement ces derniers jours, difficile de savoir si son utilisation est vraiment dangereuse. La rédaction fait le point.

Pendant longtemps produit exclusivement par l'entreprise américaine Monsanto sous la marque Roundup, le glyphosate est un herbicide que de nombreuses marques utilisent depuis que le brevet est tombé dans le domaine public en 2000. Il est désormais au coeur d'un scandale sanitaire mêlant ONG, scientifiques et structures politiques.

Pourquoi le glyphosate fait-il polémique ?

Alors qu'il est l'un des herbicides les plus utilisés au monde, le glyphosate pourrait être interdit en France d'ici à 2022. La raison ? Il pourrait potentiellement être cancérogène. En effet, depuis mars 2015, il est classé par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) comme cancérogène "probable" chez l'Homme. Ce que réfute l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui estime qu'il est "improbable" que le glyphosate présente un danger cancérogène pour l'être humain. Deux opinions qui ont de quoi instaurer le doute.

Surtout que, le jeudi 14 septembre 2017, l'ONG Générations futures, spécialisée dans la défense de l'environnement et des consommateurs, a publié les résultats d'une étude sur la présence de glyphosate dans des aliments vendus en France. 53,3% des échantillons analysés contenaient ainsi des résidus de cet herbicide. C'était notamment le cas dans 7 céréales de petit déjeuner sur 8 étudiées, ou 7 légumineuses sur 12 analysées. Des pâtes ont également été étudiées, mais seules deux sortes sur sept contenaient des résidus.

Un danger immédiat ?

Si le caractère cancérogène du glyphosate divise donc les organismes de santé, les résultats de l'EFSA "ont été jugées 'faillibles' par 96 scientifiques du monde entier, qui ont rédigé une lettre ouverte au commissaire européen chargé de la Santé", assurait Europe 1 en septembre 2017. Et de préciser qu'une étude conjointe des Nations unies et de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) "a conclu qu'il était peu probable que le glyphosate provoque un risque cancérogène chez les humains qui y seraient exposés par l'alimentation".

Mais ce que Génération futures souhaitait faire avec son compte-rendu, c'était surtout alerter sur le fait que la dangerosité du glyphosate à grande échelle est encore bien trop méconnue. "Évidemment, il n'y a pas de risque d'intoxication aiguë, mais on sait qu'être exposé à un produit cancérogène à côté d'autres, dans d'autres secteurs de l'environnement, pendant des années et des années, ce n'est pas du tout une bonne nouvelle pour la santé humaine", expliquait notamment François Veillerette, le directeur de l'ONG lors d'une conférence de presse.

Bientôt une décision officielle

Très prochainement, le 5 ou 6 octobre, un vote consultatif aura lieu à Bruxelles sur la prolongation potentielle de l'usage de glyphosate dans l'Union européenne pour les dix années à venir. En France, selon Le Figaro, Édouard Philippe a demandé aux ministres de l'Agriculture et de la Transition écologique de présenter "les conditions d'un plan de sortie". Affaire à suivre.

 
106 commentaires - Glyphosate : faut-il s'en inquiéter ?
  • avatar
    JuliePin -

    ras le bol de ces abrutis d'écolos , ils sont 2% et ils emmerdent 98 % de la population. La photo de l'article est totalement bidonné , la culture,l'emploi et le dosage ne correspondent pas !! 15 jours après l'emploi on peut planter à nouveau Tous ces bobos écolos , en bon extrémistes ,véhiculent la peur !!

    avatar
    andre34 -

    CE QUE VOUS EST ENTIÈREMENT FAUX ET S' ILS N' Y AVEZ PAS D' ÉCOLOS LA PLANÈTE SERAIT UN VÉRITABLE GACHIS, ET CEUX QUI VEULENT MANGER AVEC DU PECTSIDE C' EST LEURS PROBLÈMES MOI JE N' EN VEUX PAS JE LE LAISSE AUX AUTRES !

    avatar
    Oui-mais -

    JuliePin, je pense que vous vous êtes faiblement documentée sur le sujet, ou bien êtes hypnotisée par la com de Monsanto & Cie... Dans les 2 cas, bon courage à vous...

    avatar
    Taigalune -

    Pourquoi tant de haine. En fait, tu n'as qu'as bouffer du glysophate et pas faire ch.....

  • avatar
    Taigalune -

    le glyphosate molécule active hautement soluble dans l'eau se dégrade que lentement(15 jours, jusqu'a 100 jours selon les sols). pollution de l'eau, la faune vivant dans le sol est détruite et nos abeilles meurent...

    Donc à ma Liberté, je suis tout à fait d"accord avec vous.

  • avatar
    Taigalune -

    Et c'est très dangereux pour les abeilles....

  • avatar
    domino640 -

    Lire: "Monsanto papers" publié par le journal "Le Monde" vous y découvrirez comment aux Etats Unis plus de 3500 victimes ou proches de victimes décédées aujourd'hui d'une forme de cancer du sang rare attribuée selon leurs constats , a l'exposition au glyphosate poursuivent Monsanto en justice
    Vous y découvrirez ,suite,a la déclassification de documents secrets comment Monsanto pratique le "ghostwriting" pratique considérée comme une forme grave de fraude scientifique !!

  • avatar
    raralebobol -

    les concentrations retrouvées dans les aliments est de combien ? le seuil de tolérance est de combien ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]