Grains de beauté : la bonne méthode pour les surveiller

Chargement en cours
 Surveiller ses grains de beauté est un geste de santé impératif afin de prévenir les cas de mélanomes.

Surveiller ses grains de beauté est un geste de santé impératif afin de prévenir les cas de mélanomes.

1/2
© Adobe Stock, Damian Gretka
A lire aussi

Christian Pambrun

Si l'été et les beaux jours sont le moment où l'on doit faire très attention à sa peau et aux effets du soleil, la surveillance de ses grains de beauté est l'affaire de toute l'année. Des méthodes très simples d'auto-examen sont à appliquer régulièrement afin de ne pas se mettre en danger et de rester en bonne santé.

Chaque année, 11 000 nouveaux cas de mélanomes sont détectés en France. Ces cancers de la peau peuvent être très dangereux et s'étendre à d'autres organes. Il faut donc faire preuve d'une grande rigueur dans la surveillance des grains de beauté afin de ne pas passer à côté d'une tumeur agressive.

Faire l'état des lieux de sa peau

Avant de se lancer dans l'examen des grains de beauté, il faut établir les risques liés au type de peau et au mode de vie. Une peau claire, pour une personne rousse ou blonde, est plus à risque qu'une peau plus foncée. Les personnes ayant passé leur enfance dans des endroits chauds à forte exposition aux rayons du soleil, ou qui étaient sujettes aux coups de soleil répétés, devront être d'autant plus vigilantes. Une fois les risques établis, il faut se mettre entièrement nu devant sa glace et repérer tous les grains de beauté. Attention : certains peuvent se trouver sur le cuir chevelu, sous les aisselles, les ongles, sur les orteils ou la plante des pieds. Toutes les parties du corps doivent recevoir la même attention.

La méthode ABCDE

La méthode la plus répandue pour surveiller ses grains de beauté s'appelle ABCDE. Utilisée régulièrement, devant le miroir, cette règle mnémotechnique permet de contrôler cinq critères : A pour asymétrique, B pour bords irréguliers, C pour couleur étrange, D pour dimension, E pour évolution. Un grain de beauté devrait idéalement être symétrique à bords réguliers, en dessous de six millimètres de diamètre et de couleur homogène. Si un grain de beauté connaît un changement visible entre deux contrôles, il faut consulter un médecin ou dermatologue.

Faire l'album photo de sa peau

Si la méthode ABCDE pose les bases d'un contrôle ponctuel efficace, la meilleure façon de surveiller l'évolution de ses grains de beauté est de prendre des photos de son corps et de s'y référer tous les trois mois. Les smartphones étant désormais tous équipés d'un appareil photo, il n'y a rien de plus simple ! Pas besoin de prendre une photo par grain de beauté : des parties entières clairement reconnaissables du corps prises d'assez près suffisent. Il faut cependant classer et légender ses photos, afin de toujours savoir quelle partie est concernée et à quelle date le cliché a été fait.

Se surveiller les uns les autres

Vivre en famille permet d'apporter un regard différent sur le corps des autres. Si vous remarquez un grain de beauté suspect chez votre partenaire ou vos enfants, n'hésitez surtout pas à en discuter ou à prendre rendez-vous chez le médecin. Prendre des photos de son propre dos n'est pas toujours aisé, alors pourquoi ne pas se fixer des moments de vérification mutuelle qui permettront de faire les choses efficacement et en les dédramatisant ?

 
0 commentaire - Grains de beauté : la bonne méthode pour les surveiller
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]