Insuffisance veineuse : les symptômes qui alertent

Chargement en cours
 L'insuffisance veineuse se caractérise par plusieurs symptômes : d'inconfort d'abord puis visibles.

L'insuffisance veineuse se caractérise par plusieurs symptômes : d'inconfort d'abord puis visibles.

1/2
© iStock, Topalov
A lire aussi

Jessica Rat

Si les personnes les plus concernées, en plus d'être des femmes, sont les plus âgées, nul n'est à l'abri d'une insuffisance veineuse. Véritable maladie, elle n'est pas à prendre à la légère mais, heureusement, plusieurs symptômes viennent la prévenir... Récapitulatif.

Due à un manque d'activité physique, à de trop fortes chaleurs, ou encore au tabagisme, l'insuffisance veineuse se traduit par une mauvaise circulation sanguine, du bas du corps vers le coeur. Plus précisément, il s'agit d'un dysfonctionnement au niveau des valvules, ces petits clapets sur les veines qui empêchent le sang de redescendre. Ce mal survient quand ces dernières sont anormalement dilatées, les valvules ne pouvant plus exercer leur fonction d'anti-reflux.

Les premiers symptômes

Les symptômes d'une insuffisance veineuse sont généralement localisés dans le bas des jambes. C'est en effet là que le sang, qui remonte mal jusqu'au coeur, stagne. D'où la sensation dite de jambes lourdes. Celle-ci peut être accompagnée de fourmillements, de picotements ou même de douleurs. C'est que, pour compenser l'accumulation sanguine, qui exerce une pression sur les parois veineuses, celles-ci sécrètent des substances inflammatoires à l'origine de la douleur. Par ailleurs, lorsque le sang s'accumule, les déchets qu'il transporte s'amoncèlent eux aussi... De quoi causer des crampes, souvent nocturnes, et une sensation d'impatience, de besoin soudain de bouger la jambe.

Les symptômes visibles

Si l'insuffisance veineuse n'est pas prise en main par la pratique d'une activité physique, le port de bas de contention ou encore le changement d'alimentation, les symptômes vont empirer et devenir visibles. Conséquence cutanée de cette mauvaise circulation sanguine ? Des varicosités vont se former, laissant apparaître sur la peau des petites lignes ramifiées rouges ou bleues, sans relief. En conséquence sous-cutanée viennent les varices, ces veines sinueuses qui apparaissent gonflées sous la peau. Enfin, lorsque l'eau contenue dans le sang finit par s'évacuer et s'infiltrer dans les tissus environnants, c'est alors que le bas des jambes, généralement au niveau des chevilles, peut se mettre à gonfler sous la formation d'un oedème.

Quelques complications...

Une insuffisance veineuse non ou mal soignée peut avoir des répercussions plus ou moins graves. Les oedèmes peuvent ainsi aboutir à des troubles de la peau aussi inconfortables qu'inesthétiques : eczéma, dermite ocre (coloration brunâtre), ulcère variqueux (cicatrisation difficile et risque d'infection d'une plaie), hypodermite (inflammation caractérisée par une peau rouge et chaude)... Une varice peut quant à elle, en cas de choc, provoquer une hémorragie externe. Surtout, en interne, elle peut aboutir à une inflammation de la paroi de la veine (phlébite) accompagnée de la formation d'un caillot de sang (thrombose). Le risque le plus redouté, dans ce cas, étant l'embolie pulmonaire (migration du caillot dans les poumons). Une complication certes relativement rare, mais qui souligne toute l'importance du traitement d'une insuffisance veineuse.

 
0 commentaire - Insuffisance veineuse : les symptômes qui alertent
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]