Le jeûne : cette tendance en vogue très controversée

Chargement en cours
 Le jeûne : bonne idée détox ou tendance dangereuse pour la santé ?

Le jeûne : bonne idée détox ou tendance dangereuse pour la santé ?

1/2
© iStock, purple_queue
A lire aussi

Christian Pambrun

Manger moins pour se sentir mieux : telle pourrait être la devise des adeptes du jeûne, qui connaît un engouement dans de nombreux pays occidentaux ces dernières années. Bonne idée détox ou tendance dangereuse pour la santé ?

Le rythme est bien connu, presque militaire. Trois repas par jour, à horaires réguliers, entrecoupés d'encas, collations et indémodables goûters. Et qu'on ne vous y prenne pas à sauter le petit-déjeuner, véritable pilier des rendez-vous alimentaires de la journée type ! Pourtant, de plus en plus d'individus ont tendance à sortir de ce modèle. Souvent associé à une tradition spirituelle ou religieuse (lors du Carême ou du Ramadan, par exemple), le jeûne s'est en effet imposé comme une pratique bien-être "à la mode". Le principe reste le même : il s'agit de diminuer ou stopper sa consommation de nourriture pour quelques heures, une journée ou plus.

Des variantes importantes en intensité

L'expérience du jeûne vous tente mais vous effraie par son aspect contraignant ? Bonne nouvelle : il existe plusieurs méthodes. Les plus populaires sont à classer dans la catégorie du régime par intermittence. La plus simple consiste à dîner assez tôt et à sauter le petit-déjeuner, afin de ne rien manger pendant au moins 16 heures. Théorisée par le journaliste britannique Michael Mosley en 2012, la plus célèbre s'appelle le régime 5:2 et s'applique à la semaine. Deux jours (pas forcément consécutifs) pendant lesquels il ne faut absorber que 500 calories (600 pour les hommes) et cinq jours pendant lesquels on peut manger normalement.

D'autres méthodes plus intenses prônent un jeûne continu de plusieurs jours dans un environnement contrôlé. En France, des organisations comme la Fédération Francophone de Jeûne et Randonnée proposent notamment des stages encadrés afin d'explorer cette pratique. Plus récemment, un chercheur de l'Université de Californie du Sud a vanté les mérites du régime " ProLon ", répliquant les effets du jeûne pendant cinq jours, à base de soupes de légumes, de thé et de barres énergétiques. Gargouillements d'estomac garantis !

Des bienfaits controversés

Les adeptes du jeûne prônent ses vertus diététiques et thérapeutiques. Une perte de poids importante est souvent constatée dès les premiers jours d'un jeûne : privé d'aliments solides, le corps puise alors dans ses réserves pour produire de l'énergie. Une mise à la diète qui permettrait également de purifier la flore intestinale en mettant le système digestif au repos, nettoyant ainsi les toxines accumulées. Ainsi libéré, l'organisme retrouverait son tonus, voire serait plus apte à se défendre contre certaines maladies. Des études cliniques sont néanmoins en cours pour vérifier les bienfaits de cette pratique, ainsi que son utilité potentielle lors de maladies graves et de traitements lourds (comme la chimiothérapie).

Si la régulation de l'alimentation peut contribuer au bien-être et à un meilleur contrôle des mauvaises habitudes dans la cuisine, le jeûne - même intermittent - reste une pratique qui comporte des dangers. Les personnes en état de fragilité (malades, enfants ou personnes âgées) ne doivent surtout pas tenter l'expérience. Il convient de consulter son médecin et de faire un bilan avant de se lancer, le jeûne pouvant contribuer à des états hypoglycémiques et d'hypotension aux conséquences graves.

Plus qu'un mode de vie, le jeûne doit donc rester une étape contrôlée d'une alimentation saine et agréable au quotidien, afin d'en tirer les meilleurs bénéfices possibles. Et pour vous, le jeûne, facile ou mission impossible ?

 
0 commentaire - Le jeûne : cette tendance en vogue très controversée
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]