Le soleil : quel danger présente-t-il vraiment pour la santé ?

Chargement en cours
 Omniprésent, le soleil s'avère à la fois indispensable et dangereux pour la santé.

Omniprésent, le soleil s'avère à la fois indispensable et dangereux pour la santé.

1/2
© iStock, Jacob Wackerhausen
A lire aussi

La Rédaction

Mélanome, carcinome, ophtalmie, lucite... À l'approche de l'été, on fait le point sur les risques d'une mauvaise exposition solaire.

Connaissez-vous le plus grand organe du corps humain ? Il s'agit bien de la peau, et le soleil a la mauvaise réputation d'être son ennemi public numéro 1. Omniprésent, il s'avère à la fois indispensable et dangereux pour la santé. S'il peut avoir le mérite d'améliorer le moral et l'éclat du teint, on le connaît surtout pour ses méfaits sur la peau. Il est donc primordial de comprendre quels dangers présente vraiment le soleil afin de pouvoir s'exposer intelligemment et en profiter en toute sécurité.

S'exposer progressivement

En cas d'exposition brutale, on peut développer un coup de soleil ou une insolation, bien sûr, mais aussi une lucite estivale. Il s'agit d'une forme d'"allergie solaire" bénigne qui survient généralement au début des vacances, faute d'une protection adaptée. Elle se caractérise par d'importantes démangeaisons et de petits boutons rouges au niveau du décolleté et des avant-bras. Les symptômes disparaissent au bout d'une semaine, à condition de ne plus s'exposer sans protection. Y aller progressivement permet justement d'éviter ce genre de désagrément, puisque cela laisse au corps le temps de s'habituer au nouveau climat. Le bronzage correspond en effet à un mécanisme de défense de la peau qui épaissit et brunit afin de se protéger des UV émis par le soleil.

Des UV cancérigènes

Même s'ils peuvent avoir des effets bénéfiques pour la santé (pour soulager eczéma et psoriasis, notamment) à petite dose, les ultraviolets sont cancérigènes. Invisibles à l'oeil nu, ces rayons peuvent pourtant abîmer la vue, et entraîner une ophtalmie (" coup de soleil " de l'oeil), et sur le long terme une cataracte, voire une DMLA (mélanome de l'oeil). Mais c'est surtout pour la peau qu'ils s'avèrent les plus dangereux.

UVB et carcinome

En cas de mauvaise exposition, les UVB brûlent la surface de la peau (l'épiderme) et peuvent causer un cancer cutané tel que le carcinome. L'Organisation Mondiale de la Santé en recensait près de 3 millions en 2011, en faisant le cancer cutané le plus répandu. Un bouton récalcitrant sur les mains, le dos, le décolleté ou le visage, peut être un premier symptôme de cette maladie facilement soignée une fois diagnostiquée, mais qui aura eu le temps de transformer la peau en terrain propice à un éventuel cancer plus grave.

UVA et mélanome

Même s'ils brûlent plus lentement, les UVA ne sont pas en reste puisqu'ils pénètrent encore plus profondément la peau (jusqu'au derme). Des coups de soleil répétés peuvent conduire à un mélanome. Ce cancer cutané se manifeste d'abord par une petite tache brune en léger relief, semblable à un grain de beauté ou qui se greffe à un déjà existant. Dépisté suffisamment tôt, il peut facilement être guéri. Pourtant, on déplore encore 2 000 décès par an en France, faute de diagnostic précoce. Si l'on constate un changement de forme, d'épaisseur ou de couleur au niveau d'un grain de beauté, mieux vaut donc rapidement consulter un dermatologue.

 
0 commentaire - Le soleil : quel danger présente-t-il vraiment pour la santé ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]