Oreille interne : savoir rester à l'écoute de son équilibre

Chargement en cours
 L\

L'oreille interne sert non seulement à l'audition mais aussi à l'équilibre.

1/2
© Adobe Stock, lulu
A lire aussi

Jessica Rat

Vous avez le tournis ? Les sensations de vertige, de perte d'équilibre, peuvent venir d'une simple migraine, d'une peur du vide, d'une hypoglycémie, d'un problème plus grave neurologique ou encore naturellement, avec le vieillissement. Mais il y a peut être une autre cause à ne pas négliger : un dysfonctionnement de l'oreille interne.

Dans l'oreille interne, outre l'organe de l'ouïe, se situe le système vestibulaire. Cet organe sensoriel est notamment constitué de trois canaux semi-circulaires, horizontal, vertical et postérieur, lesquels contiennent un liquide appelé endolymphe. Ce dernier est composé de cristaux microscopiques - les otolithes - qui permettent d'indiquer au cerveau, selon leur position, les mouvements de la tête. Couplé d'informations provenant d'autres récepteurs sensoriels comme la vue ou le toucher, c'est donc ce qui le fait réagir pour adopter la bonne posture selon les changements de positions liés ou externes au corps. Pour garder l'équilibre, en somme.

Différentes causes aux vertiges

Or cette fonction vient parfois à être entravée. Le vertige positionnel paroxystique reste un des cas les plus fréquents d'un dysfonctionnement de l'oreille interne. Celui-ci, survenant brusquement en raison d'un changement de position de la tête, est dû à un détachement et une agglutination des otolithes, créant alors une interférence dans l'information envoyée au cerveau. Les vertiges sont de courte durée mais se répètent généralement sur plusieurs jours voire semaines et peuvent, parfois, s'accompagner de nausées ou de vomissements. Après consultation d'un spécialiste, les crises sont soulagées par la prise d'antivertigineux et si besoin d'antinauséeux, mais aussi par des séances de kinésithérapie.

Plus contraignant, la sensation de perte d'équilibre peut aussi être le symptôme de la maladie de Ménière. Les vertiges sont alors plus longs, durant plusieurs heures et étant souvent accompagnés d'une impression d'oreille bouchée, de sifflements et autres acouphènes localisés d'un seul côté. S'il n'existe pas de traitement spécifique à cette maladie chronique, elle peut également être soulagée, sur prescription, par la prise de médicaments contre les vertiges, nausées et symptômes auditifs.

De l'importance de consulter un ORL

Enfin, le dysfonctionnement de l'oreille interne peut être dû à une inflammation du nerf vestibulaire - névrite vestibulaire - qui semble être causée dans beaucoup de cas par un virus. Les vertiges sont alors violents, associés à des nausées et vomissements, sans gêne auditive cette fois. En plus d'antivertigineux, le spécialiste peut alors prescrire des corticoïdes, voire un sédatif si la crise est trop accablante. Une fois celle-ci passée, il est en outre important de procéder à une rééducation dite vestibulaire par des praticiens spécialisés.

Conclusion : si votre sensation de perte d'équilibre dure un certain temps, et surtout se reproduit, elle peut être liée à un dysfonctionnement de l'oreille interne. Si les vertiges persistent, ou s'accompagnent d'autres symptômes comme des vomissements ou troubles auditifs, il est alors primordial d'aller consulter un spécialiste.

 
0 commentaire - Oreille interne : savoir rester à l'écoute de son équilibre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]