Puberté précoce : quels dangers ?

Puberté précoce : quels dangers ?

La puberté précoce peut s'avérer particulièrement anxiogène pour les jeunes filles.

A lire aussi

Jessica Rat

C'est un phénomène de plus en plus courant, qui touche particulièrement les jeunes filles. Or la puberté précoce peut non seulement être indésirable, mais peut aussi avoir des dangers psychologiques et sur la santé.

La puberté précoce correspond à l'arrivée prématurée des caractères sexuels secondaires : poussée des seins, développement de pilosité et menstruations chez les filles âgées de moins de 8 ans, augmentation du volume testiculaire chez les garçons de moins de 9 ans. Ces derniers sont bien moins touchés par ce phénomène, qui reste chez eux souvent dû à une cause médicale (sérieuse). Cela concerne en revanche de plus en plus de filles, et si c'est parfois également en raison d'une anomalie, c'est dans la grande majorité des cas liés à d'autres facteurs. Le surpoids, d'une part, peut en effet entraîner des modifications hormonales. Mais les perturbateurs endocriniens sont aussi de plus en plus mis en cause. Alors, quels risques une telle puberté précoce peut-elle engendrer chez une petite fille ?

Des répercussions sur la taille

Un des aspects de la puberté précoce peut être un pic de croissance. Or s'ils s'allongent soudainement, les os arrivent aussi à maturité plus rapidement. Lorsque les autres enfants continueront par la suite de grandir, une jeune fille atteinte de puberté précoce peut ainsi arrêter sa croissance trop tôt. Elle mesurera parfois jusqu'à 10 centimètres de moins que la taille normale qu'elle aurait dû atteindre. "Mais ce n'est pas du tout le cas de toutes les situations. Il faut donc évaluer au cas par cas la possibilité de réalisation d'un tel risque", modère le pédiatre Michel Colle, interrogé par Atlantico.

Troubles psychologiques

Si ce n'est certes pas le cas pour toutes, une poitrine, des poils pubiens et surtout des règles qui arrivent trop tôt ou simplement le fait d'être soudainement plus grande, peuvent être source de gêne chez les jeunes filles. Ces dernières peuvent alors avoir du mal à accepter leur corps. Ne pas avoir le temps de s'adapter en douceur et au même moment que le reste de ses camarades à ces changements peut être quelque peu traumatisant. Certaines études américaines suggèrent même que celles qui deviennent femmes trop tôt seraient plus sujettes à la dépression.

Plus de risque de développement d'un cancer

Dans son interview auprès d'Atlantico, le Dr Michel Colle met en garde : "Il faut savoir que plus une enfant commence tôt à être formée, plus elle est soumise précocement aux hormones féminines, plus elle a statistiquement de risque de développer un cancer du sein ou des organes génitaux". Avant de souligner toutefois : "Mais cela reste un risque statistique contre lequel on ne peut pas grand-chose."

Que faire face à une puberté précoce ?

À l'arrivée des symptômes précités, il est important de consulter son pédiatre voire un pédiatre endocrinologue, pour passer des examens. S'ils sont effectivement dus à une puberté précoce, un traitement hormonal pour bloquer l'évolution du processus peut être prescrit. Il devra alors être suivi jusqu'à ce que l'enfant soit en âge normal de voir son corps ainsi évoluer.

 
1 commentaire - Puberté précoce : quels dangers ?
  • avatar
    chacal83 -

    Merci à tous ceux qui nous balancent des perturbateurs endocriniens dans l'air, l'eau,l'alimentation !!!!!!

    avatar
    hermes55 -

    Qui vous dit que vous ne le faites pas vous même.... Avez vous un SmartPhone ouIPhone ? Les ondes produites perturbent le fonctionnement du corps humain par exemple, tout comme votre écran télé, ou celui de votre ordinateur !

    Donc, ne vous plaignez pas des autres, pensez deja à ce que vous faites, vous.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]