Quelles plantes choisir pour un jardin hypoallergénique ?

Chargement en cours
 L\

L'Association Française pour la Prévention des Allergies vous aide à concevoir un jardin hypoallergénique.

1/2
© Adobe Stock, SolisImages
A lire aussi

Justine Fiordelli

Le printemps aussitôt débarqué, vous avez tendance à faire des allergies ? Pour tenter de soulager vos symptômes sans pour autant être victime de la nature, zoom sur le concept de jardin hypoallergénique.

Jardiner tout en étant allergique, c'est possible !

Selon l'Association Française pour la Prévention des Allergies (AFPRAL), l'allergie pollinique (ou rhume des foins) toucherait 20 à 25% des Français. Un constat qui rend difficile la notion de jardinage pour les personnes concernées. Pour tenter d'en venir à bout ou du moins d'en atténuer les symptômes (yeux qui coulent et gorge qui chatouille), l'AFPRAL propose le concept de jardin hypoallergénique. Une façon de s'adonner à ses boutures l'esprit "plus" tranquille ! Avis aux amoureuses de la nature qui ont envie de cultiver : le temps est venu de sélectionner des espèces de plantes peu ou non allergisantes pour limiter les dégâts sur la santé des personnes sujettes aux allergies au pollen.

Du bon choix des plantes

Pour créer un jardin hypoallergénique et se prémunir contre les allergies, tout repose sur le choix des plantations : tout n'est pas permis.

Quelles alternatives à la pelouse ?

Terrain recouvert d'herbe rase, la pelouse est à bannir pour celles qui sont allergiques au pollen. Dans un jardin hypoallergénique, on la laisse de côté au profit des mousses et fougères, "qui contrairement à la pelouse, n'émettent pas de pollen et ne provoquent pas de réactions allergiques", précise l'AFPRAL.

Quels types de jardins privilégier ?

Si les jardins à la française, "dans lesquels la forme et la taille prédominent (ce) qui limite la floraison", se prêtent très bien au concept, vous pouvez également vous laisser tenter par les jardins japonais. Leurs particularités ? La présence d'éléments minéraux en majorité comme les roches, graviers, le sable et l'eau. Les plantes qui le composent ? Les plantes de terre de bruyère (azalées, rhododendrons, camélias, certains érables...) mais aussi, encore une fois, les espèces de mousses, fougères et de bambous.

Vers quelles espèces de plantes se tourner ?

S'il vous est conseillé d'éviter les plantes comme l'ambroisie, l'AFPRAL recommande en revanche les plantes dites autofécondes comme les chrysanthèmes, dahlias, marguerites, clématites, renoncules et anémones, "peu allergisantes car leur pollen est disséminé directement de l'étamine au pistil". Sans oublier les plantes entomophiles qui regroupent les légumineuses (genêts, robiniers, acacias, féviers...) et les labiées (sauges, menthes, teucrium, romarin, lavandes, phlomis...). Les herbes aromatiques en tout genre sont également les bienvenues. Pour faire dans l'originalité, vous pouvez aussi décider "d'installer des bassins composés de plantes flottantes" à l'image des nénuphars, lotus, iris, renouées amphibies et autres renoncules d'eau, ou vous orienter vers des plantes de berge - qui prennent également vie dans l'eau - à l'image des joncs, salicaires et primevères du Japon. Les deux espèces cohabitent à merveille.

Vous avez désormais toutes les cartes en main.

 
0 commentaire - Quelles plantes choisir pour un jardin hypoallergénique ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]