Reflux gastriques : que faire ?

Chargement en cours
 Le reflux gastrique se traduit souvent par des sensations de brûlures à l'estomac, mais aussi le long de l'oesophage.

Le reflux gastrique se traduit souvent par des sensations de brûlures à l'estomac, mais aussi le long de l'oesophage.

1/2
© iStock, champja
A lire aussi

Jessica Rat

Vous venez de savourer un bon repas mais souffrez d'un sentiment de brûlures, de trop plein, et luttez pour que des gaz nauséabonds ne s'échappent malencontreusement de votre bouche ? Pas de doute, vous êtes victime de reflux gastriques. Découvrez comment éviter ce désagrément, assurément inconfortable et parfois même gênant !

Le reflux gastro-oesophagien, de son nom scientifique, correspond à une remontée anormale du contenu de l'estomac (et notamment du liquide acide dit gastrique) dans l'oesophage. Il survient lorsque le muscle cardia et le sphincter oesophagien inférieur ne parviennent plus à faire office de barrières naturelles entre les deux organes. Soit pour des raisons alimentaires : repas trop copieux, trop gras, trop liquide. Soit pour des raisons comportementales : consommation d'alcool, de tabac, de certains médicaments, et des pratiques ou postures venant entraver la digestion. Soit pour des raisons anatomiques : grossesse, surpoids, ou encore malformation d'un organe.

Les symptômes ? Chez l'adulte, il s'agit le plus souvent de sensations de brûlures à l'estomac et le long de l'oesophage voire de régurgitations acides, mais il est également possible d'avoir des suées, le hoquet ou encore des éructations - communément appelées "rots". Des choses qui arrivent à tout un chacun et qui peuvent être rapidement soulagées par un médicament en vente libre (antiacides, inhibiteurs de la pompe à protons...). En revanche, si les symptômes persistent, ou deviennent alarmants, il est alors vivement conseillé de consulter un médecin pour éviter des complications (oesophagite, ulcère...).

Le secret : faciliter la digestion

Pour ce qui est du désagrément occasionnel, quelques attitudes (simples) à adopter peuvent permettre d'éviter les reflux gastriques. Déjà, pendant le repas. Laissez à votre corps le temps d'assimiler ce que vous consommez, en mangeant lentement - un repas normal doit durer une vingtaine de minutes - et en mastiquant bien les aliments. Votre posture est également importante pour une bonne digestion : mieux vaut rester assise et bien détendue, alors évitez les déjeuners sur le pouce, debout à la cafétéria ou, pire, en marchant vers votre prochain rendez-vous ! Limitez par ailleurs votre consommation de boissons gazeuses, d'alcool et de café, suspectés d'être de véritables déclencheurs de reflux gastriques. Et pour ne pas surcharger votre estomac, veillez à ne pas trop remplir votre assiette, en favorisant au mieux des plats légers, sans trop de graisses, surtout pour le repas du soir.

D'ailleurs, après le dîner, il est conseillé d'attendre entre deux et trois heures avant d'aller se coucher, surtout pour les personnes plus sensibles aux reflux nocturnes. De même, oubliez les siestes juste après manger. Une balade à pied vous aidera, au contraire, à mieux digérer. Mais n'allez pas non plus enfiler votre tenue de sport : mieux vaut éviter les activités physiques intenses dans la foulée d'un repas, au risque d'avoir de désagréables remontées acides. Enfin, pour être bien dans son corps, encore faut-il s'y sentir à l'aise... Alors exit les vêtements trop serrés !

 
0 commentaire - Reflux gastriques : que faire ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]