Ronflements : comment en venir à bout ?

Ronflements : comment en venir à bout ?

Le ronflement perturbe le sommeil - le vôtre, comme celui de votre partenaire. Alors mieux vaut tenter d'y remédier !

A lire aussi

Jessica Rat

C'est un fléau qui touche beaucoup de monde : les ronfleurs d'une part et leur partenaire d'autre part... Et s'il peut être parfois le symptôme d'un mal plus sérieux, ce pourquoi il est important de consulter un médecin, le ronflement peut être évité par quelques astuces. Tour d'horizon.

Attitudes à adopter

Le ronflement est le résultat d'un passage obstrué de l'air dans les voies respiratoires, marqué par les vibrations des tissus de la gorge détendus par le sommeil. Plusieurs facteurs peuvent être à l'origine de ce phénomène, dont notamment la fatigue et l'alcool. Aussi mieux vaut-il éviter de boire un verre le soir ou d'avaler un somnifère, ces substances ayant pour effet de détendre d'autant plus les tissus - et donc d'augmenter les vibrations. Il est toutefois une autre cause principale au ronflement, liée cette fois à une surcharge pondérale : la présence de graisses sur les tissus de la gorge réduisent de fait l'espace respiratoire. Raison de plus pour garder la ligne !

Dégagez les voies respiratoires

Vous l'aurez compris : le ronflement survient par obstruction des voies respiratoires. D'ailleurs, ce n'est un secret pour personne, il suffit parfois de se tourner pour couper les moteurs... C'est que le simple fait de dormir sur le dos exerce une pression sur la gorge, réduisant ainsi le passage de l'air. La solution est alors simplement de dormir sur le côté, à moins de vouloir vous faire réveiller à coups de coude par votre partenaire ! Si en revanche vos ronflements sont dus à un rhume ou à des allergies, décongestionnez-vous le nez à l'aide d'inhalations ou d'un humidificateur d'air pour mieux respirer durant la nuit.

Quelques remèdes en pharmacie

Le ronflement étant un phénomène (malheureusement) des plus répandus, l'avantage est qu'il existe divers remèdes sur le marché, plus ou moins performants. Les bandelettes nasales par exemple permettraient, sur le papier en tout cas, d'augmenter l'ouverture des narines pour aider à respirer par le nez plutôt que par la bouche. Plus efficaces encore seraient les dilatateurs nasaux, fonctionnant sur le même principe mais avec un coût plus élevé. À essayer également : les sprays, languettes ou pastilles anti-ronflement pour lubrifier la gorge et le nez et ainsi réduire les vibrations. D'ailleurs pensez, quoiqu'il en soit, à rester bien hydratée.

Rien n'y fait ?

Si vos ronflements persistent, vous pouvez toujours passer à l'étape supérieure, plus contraignante. D'abord, tentez la solution d'une orthèse dentaire, certes peu séduisante mais qui permet de repositionner la langue et la mâchoire pour laisser passer l'air plus aisément durant le sommeil. Ensuite, pourquoi ne pas songer à l'acupuncture ? Il existe même, en ce sens, une bague dite "anti-ronflement" exerçant donc une pression à un endroit spécifique qui aiderait à les diminuer. Enfin, en dernier recours, sous recommandation de votre médecin, il y a toujours la chirurgie. Une méthode ultime, généralement efficace, mais particulièrement douloureuse durant les 8 à 15 jours suivant l'opération.

 
20 commentaires - Ronflements : comment en venir à bout ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]