L'athlétisme : courir, sauter, lancer !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Et si vous succombiez à l'athlétisme ? En piste ! Ce sport ancestral et complet sollicite véritablement toutes les parties du corps. Et il n'est pas réservé qu'aux enfants ou aux athlètes de haut niveau. De 7 à 77 ans, vous pouvez le pratiquer en compétition mais aussi et surtout en loisir. Voici les disciplines qui vous attendent sur le stade !

Sprinter : la vitesse

Grâce à l'épreuve reine du 100 mètres, le sprint est l'une des pratiques les plus médiatisées de l'athlétisme. Or, elle est assez traumatisante, car l'effort est soudain et bref. Celles et ceux qui n'ont jamais fait de sport ne s'y risqueront donc pas lors de la première séance... 

Les courses de haies sont une autre composante de la vitesse. En plus de la foulée, il convient de surveiller son rythme de course pour franchir des obstacles en extension ! 

Courir : le demi-fond

1500, 5000, 10 000 mètres... L'endurance s'impose comme l'autre volet de la course en athlé. L'effort est plus long et constant, et permet d'entraîner le système cardio-vasculaire. Le demi-fond peut ainsi être conseillé aux personnes qui ont des problèmes de santé, comme le diabète notamment.

Dans tous les clubs d'athlétisme, les entraînements se font sur la piste mais aussi hors stade. Des séances de running que vous pouvez intégrer de manière aisée si vous êtes déjà un habitué des footings.

Les sauts

Plus spécifiques et techniques, les épreuves de saut nécessitent un entraînement assidu et adapté pour acquérir la parfaite maîtrise du geste.

- La perche : Inspirez-vous du néo-recordman du monde Renaud Lavillenie ! Après une course d'élan sur une cinquantaine de mètres, l'athlète prend appui sur sa perche pour franchir une barre, avant de retomber sur un tapis. Ces dernières années, la pratique féminine s'est considérablement développée. Pourquoi pas vous, si vous êtes casse-cou !

- La longueur : C'est l'un des sauts les plus faciles à expérimenter. Après une course d'élan et une impulsion sur une planche, l'objectif est de retomber le plus loin possible dans le sable. Une discipline qui permet de travailler l'amplitude des mouvements et le gainage abdominal.

- La hauteur : Vous élever vers les cieux, ça vous tente ? Il faudra d'abord réussir à franchir l'obstacle en sautant dos à la barre, sans la faire tomber. Une pratique qui recquiert précision et explosivité, et qui améliorera votre détente et votre souplesse dorsale.

Les lancers

Disciplines de force et d'adresse, les lancers sont souvent considérés comme les parents pauvres de l'athlétisme. À tort, puisqu'ils peuvent être réellement bénéfiques pour l'organisme. C'est la ceinture abdominale, les épaules et les bras qui seront les plus sollicités. Entre le poids, le javelot et le marteau : faites vos jeux !

 
0 commentaire - L'athlétisme : courir, sauter, lancer !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]