L'esprit de Noël rend-il heureux ?

L'esprit de Noël rend-il heureux ?

Noël rime-t-il forcément avec "bonheur" ? Pas toujours !

A lire aussi

Hélène Garçon

Moment de partage pour certains, période de frustrations pour d'autres, les fêtes de fin d'année ne sont pas vécues de la même façon par tous. L'esprit de Noël est-il forcément synonyme de bonheur ?

Un événement à part dans l'année

Les cases du calendrier de l'Avent qui commencent peu à peu à s'ouvrir, les chants de Noël qui grésillent à la radio, les rues illuminées de décorations festives, les sapins qui font leur entrée au coeur des maisons... Plus de doute possible : la magie de Noël est à l'oeuvre, agissant sur les petits comme les grands. Il faut dire que beaucoup attendent impatiemment ce moment, où le mot " tradition " prend sa dimension dans un ballet quasi-féérique.

Mais encore faut-il accepter de se laisser porter par ce tourbillon avec entrain. Pour certains, bien au contraire, les fêtes de fin d'année représentent une véritable source d'angoisse. De la préparation du repas au choix des cadeaux, la crainte que la réalité ne colle pas à cette vision fantasmée de Noël peut, en effet, mettre la pression. Davantage, encore, pour ceux qui traversent une passe douloureuse (dépression, chômage, maladie), pour qui il est d'autant plus compliqué de jouer le jeu.

Un moment de convivialité en famille

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion, pour beaucoup, de retrouver l'ensemble de leurs proches le temps d'une journée pas comme les autres. Se réunir autour d'une grande tablée, savourer un délicieux repas à plusieurs, se remémorer de joyeux souvenirs et en créer de nouveaux, le tout à l'occasion d'un instant de partage des plus singuliers. Une perspective idéale pour renforcer les liens, qui a de quoi ravir les familles les plus soudées.

Mais pour les âmes solitaires, la simple pensée de se retrouver autour de la table familiale peut déclencher des sueurs froides. Les repas de Noël donnent, en effet, souvent lieu à des débats, et parfois même des disputes, où chacun règle ses comptes sans ménagement. Mais, à l'inverse, d'autres pour qui la solitude est un poids craignent de se retrouver le 24 au soir avec une formule plateau/télé. Notamment pour certains célibataires ou divorcés qui souffrent plus que jamais de ne pas répondre aux standards de la famille " idéale " largement imposés.

Un instant de partage singulier

Des cadeaux que l'on se plaît à offrir aux souvenirs d'enfance qu'on se réjouit de revivre, en passant par les discussions animées, parfois même enflammées avec votre entourage, Noël constitue un moment idyllique de bonheur partagé. Selon des chercheurs, le plaisir d'offrir est en effet nettement supérieur à celui d'en recevoir. Noël est donc le moment propice pour faire le plein d'allégresse et pour doper celui des autres.

Pour autant, la période des fêtes n'est pas toujours teintées de joie. Se remémorer les grandes tablées des Noël de votre enfance, c'est aussi se souvenir de ceux qui ne sont plus là aujourd'hui et constater que, passer un certain âge, la magie ne fait plus vraiment le même effet. Sans compter qu'offrir ou recevoir des cadeaux n'est pas toujours un moment de plaisir. Entre les loupés et les radineries, personne n'est assuré de trouver chaussure à son pied. Un conseil : laissez-vous aller à retrouver l'allégresse et l'insouciance de votre enfance. En étant bien entourée, il y a fort à parier que l'esprit de Noël finisse par faire son petit effet !

 
14 commentaires - L'esprit de Noël rend-il heureux ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]