Mycoses vaginales : comment en venir à bout ?

Chargement en cours
 Les mycoses vaginales entraînent des démangeaisons.

Les mycoses vaginales entraînent des démangeaisons.

1/2
© iStock, Anetlanda
A lire aussi

Justine Fiordelli

Souvent bénignes, les mycoses vaginales touchent un grand nombre de femmes. Liées à un dérèglement de la flore vaginale, comment s'en débarrasser ? On vous liste les différentes solutions.

Identifier les symptômes

Une mycose vaginale s'accompagne de certains symptômes qui doivent vous alerter. Les plus courants ? Des démangeaisons persistantes, des éventuelles sensations de brûlure s'accentuant lorsque vous urinez, mais aussi une quelconque rougeur anormale autour de la vulve ou encore des pertes vaginales de couleur blanchâtre. Si vous avez le moindre doute, consultez rapidement un médecin ou encore mieux, un gynécologue.

Pratiquer une toilette intime adaptée

Même s'il ne faut pas attendre d'avoir une mycose pour prendre soin de son hygiène intime, il est encore plus important de redoubler de vigilance lorsque l'on en contracte une. Lavez-vous avec un gel nettoyant spécial toilette intime type Saforelle ou Hydralin, disponibles en pharmacie, et ne prenez pas plus de deux douches par jour.

Consommer du cranberry

Riche en flavonoïdes - de puissants antioxydants -, la canneberge, également appelée cranberry, serait très efficace dans la lutte contre les mycoses vaginales. L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) la recommande même dans la prévention des infections urinaires. La présence de proanthocyanidine (qui appartient à la famille des flavonoïdes) empêcherait en effet certaines bactéries responsables des mycoses de se fixer sur les parois urinaires. Comment la consommer ? En jus ou encore sous forme de cure en capsules ou comprimés. Demandez conseil à un médecin pour toute question.

Faire appel aux huiles

Dangereuses pour les femmes enceintes, allaitantes et pour les jeunes enfants, certaines huiles essentielles* auraient leur rôle à jouer dans la guerre aux mycoses vaginales, tout comme certaines huiles végétales d'ailleurs. Parmi elles :

• L'huile de tea tree* : également appelée huile d'arbre à thé, elle est connue comme étant un puissant antifongique naturel et pourrait ainsi aider à enrayer les mycoses vaginales. Appliquez-en, par exemple, une goutte sur le bas-ventre. À la moindre question, demandez conseil à un médecin.

• L'huile de coco : généralement utilisée en bain d'huile pour les cheveux, elle aurait aussi des vertus contre les mycoses vaginales et serait par ailleurs un excellent lubrifiant naturel. Choisissez-la de préférence bio et appliquez-la localement, autour de la vulve.

Utiliser des préservatifs pendant les rapports

En cas de mycose, rien ne vous empêche d'avoir des rapports sexuels, sauf si vous avez mal au moment venu, bien évidemment. Une consigne à respecter cependant : il est conseillé d'utiliser des préservatifs, pour éviter aux bactéries de se loger à l'intérieur de votre vagin.

Au-delà des astuces naturelles, il existe également le traitement médicamenteux. Certains médicaments sont désormais disponibles en libre-service en pharmacie. Ce qui ne doit pas remplacer un rendez-vous chez un professionnel de la santé, bien sûr. Crème antifongique ou encore ovules sont à la vente et font partie des principaux traitements.

 
23 commentaires - Mycoses vaginales : comment en venir à bout ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]