5 astuces pour apprendre à équilibrer les saveurs

Chargement en cours
 Le mélange sucré-salé est une solution très utilisée pour équilibrer le goût de vos assiettes.

Le mélange sucré-salé est une solution très utilisée pour équilibrer le goût de vos assiettes.

1/2
© Adobe Stock, M.studio
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou

Manger trop sucré ou trop salé peut se révéler nocif pour la santé. Il est donc important de savoir mesurer les saveurs et bien doser ses assaisonnements afin d'équilibrer les goûts, mais aussi pour tester de nouveaux parfums.

Pas toujours facile de doser ses ingrédients en cuisine. Trouver LE juste milieu, ce goût qui changera la donne, relève souvent de l'exploit, tant l'on a tendance, parfois, à abuser des épices. Mais rassurez-vous, il existe des solutions pour une cuisine savoureuse et saine. Voici quelques conseils pour trouver l'équilibre parfait entre les saveurs.

Réduire le sel

Et si vous oubliiez un peu votre salière ? Possible cause de maladies cardio-vasculaires et d'hypertension artérielle, le sel est, malheureusement, un ingrédient dont il est difficile de se passer ! Mais la solution, dans ce cas, est tout simplement de le réduire ou de ne plus en rajouter une fois à table. Privilégiez également les aliments naturellement salés ou consommez du sel "allégé". Une alternative saine et pratique.

Tester le sucré-salé

Pour réduire leur consommation de sel, beaucoup empruntent la voie du sucré-salé. Idéale dans les salades estivales avec un mix de fruits et de légumes, cette délicieuse conjugaison de goûts apparaît également dans les plats cuisinés. Il n'est donc pas très difficile de faire du sucré-salé. Prenez par exemple la traditionnelle combinaison jambon-melon : plébiscitée tous les étés, cette recette ne nécessite que deux produits. Pour les grands chefs, le miel peut à son tour servir au mélange des saveurs, tout le comme le vin (rouge comme blanc). Attention, l'alcool est à consommer avec modération.

Manger épicé... mais pas trop

Poivre, curry, piment, cumin... Il existe une ribambelle d'épices culinaires venues des quatre coins du monde. Agréables pour le goût mais aussi pour parfumer vos plats, ces assaisonnements vous permettront de consommer moins de sel et de sucre. Dans une entretien accordé à Santé Magazine en 2012, le nutritionniste Jean-Michel Borys affirmait en effet que "les épices contribuent à diminuer les quantités de graisses et de sucre ajoutées, donc les apports énergétiques". Envie d'un poulet au curry ? N'hésitez donc pas à vous faire plaisir, mais faites attention au dosage : trop d'épices, ce n'est pas bon pour la digestion.

Utiliser des herbes naturelles

Si vous n'aimez pas les épices trop fortes comme celles citées plus haut, les herbes fraîches sont les produits de cuisine qu'il vous faut. Du thym au persil en passant par la menthe (eh oui !), le choix en matière d'herbes de cuisine est large, et chacune possède un parfum unique à ajouter à tous vos plats et salades.

Adoucir les saveurs amères

Le point commun entre la roquette, le navet et l'artichaut ? Leur arrière-goût dont l'amertume peut rebuter. Les enfants ne vous diront pas le contraire ! S'il est difficile de supprimer ce goût, il est toutefois possible de l'atténuer avec des aliments doux ou du sel. Faites revenir vos navets dans une poêle avec un peu de beurre, par exemple, ou ajoutez un peu de vinaigrette à vos artichauts... Un vrai régal !

 
0 commentaire - 5 astuces pour apprendre à équilibrer les saveurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]