5 bonnes raisons de partager un repas chez un inconnu

Chargement en cours
 Le repas chez l\

Le repas chez l'habitant, une alternative conviviale au restaurant.

1/2
© iStock, shironosov
A lire aussi

Jessica Rat

Le restaurant clandestin est né aux États-Unis il y a déjà une décennie de cela et pousse dorénavant comme des champignons dans l'Hexagone. Tout comme son cousin du logement (Airbnb...), il répond à la tendance de l'économie de partage : une alternative à la fois originale, citoyenne, souvent plus accessible et certainement plus conviviale, aux établissements classiques.

Le principe ? Recevoir ou s'inviter chez l'inconnu moyennant quelques euros, pour une soirée culinaire à mi-chemin entre le caractère sophistiqué du restaurant et l'ambiance chaleureuse d'un repas entre amis. Tentée ? On vous donne 5 bonnes raisons d'y succomber.

Pour une vraie convivialité...

Marre des serveurs qui manquent parfois de sympathie ? Des espaces (souvent) bondés où l'on ne s'entend plus parler ? Mais envie tout de même de sortir, briser la routine et déguster de bons petits plats sans vous mettre aux fourneaux ? Tentez l'aventure du restaurant clandestin ! Vous n'y serez pas accueillie comme une simple cliente que l'on case dans un coin - et que l'on oublie trop fréquemment - mais comme une invitée, installée autour d'une même table avec d'autres curieux.

... à prix moindre

Au restaurant, se laisser tenter par le combo entrée/plat/dessert, sans compter les breuvages, peut vite faire chauffer la carte bancaire. Chez l'habitant, la formule est généralement "tout inclus", sachant qu'il n'est pas censé prendre de marge. Si les tarifs peuvent toutefois grimper jusqu'à 80 euros - à ce prix-là, votre hôte a intérêt à sortir le grand jeu ! - vous n'aurez pas de mal à trouver des prestations aux alentours de 30 euros. Voire même en dessous de 20 euros, pour les formules les moins sophistiquées.

L'occasion de faire de nouvelles rencontres

Les restaurants et autres bars classiques ne sont pas forcément les plus propices pour partager un moment de convivialité avec d'illustres inconnus. Combien de fois avez-vous, sincèrement, osé entamer une discussion avec la table d'à-côté, si ce n'est pour demander la salière ? Que vous soyez seule ou accompagnée, l'expérience du restaurant clandestin, c'est avant tout l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes.

En voyage, goûtez au 100% local

Vous profitez d'un séjour à l'étranger ou dans des contrées françaises encore inexplorées, et souhaitez vous immerger dans la vie locale ? Il n'y a pas mieux qu'un repas chez l'habitant pour vivre une expérience des plus authentiques. Cela tombe bien, le concept des restaurants clandestins a gagné bien des horizons. Surfez sur des sites comme VizEat, VoulezVousDîner ou WithLocals (en anglais) pour découvrir diverses invitations dans toute la France mais aussi à New York, Barcelone, Rome, Marrakech, Londres, Tokyo, etc.

Et pourquoi pas jouer les hôtes d'un soir ?

Amatrice de cuisine, vous brûlez d'envie de partager votre passion avec d'autres gourmets ? Tentez l'aventure en tant qu'hôte d'un soir : faites goûter vos meilleures recettes à vos convives et découvrez la satisfaction de conquérir les papilles de personnes certainement moins biaisées que vos proches. Qui sait, vous vous révélerez peut-être l'âme d'une vraie chef !

 
3 commentaires - 5 bonnes raisons de partager un repas chez un inconnu
  • avatar
    Sido80 -

    Après les chambres d'hôtes, voici maintenant les tables chez des inconnus ... nouvelle incursion dans la vie privée des français aux dépens de l'hôtellerie et de la restauration.

    Ces professionnels étouffés sous les charges n'ont pas vraiment besoin de ce supplément de concurrence sans parler des risques (pour les deux parties) qu'entraîne ce genre de commerce ! Mais patience: il y a encore le lit , la salle de bains, le garage ou le jardin à exploiter ...

  • avatar
    aggie -

    Après BlaBlaCar (qui a remplacé l'auto stop), voilà le BlaBlaResto, l'Etat va vite y mettre le holà et envoyer le service d'hygiène. Il y a quelques années des ménagères pensaient proposer à des retraités (pour changer des plats livrés à domicile) des menus plus familiaux (à petite "échelle"). C' était une excellente idée. Les services d'hygiène ont été tellement exigeants qu'elles ont vite abandonné.

  • avatar
    campan974 -

    Hé oui encore de la débilité. A un moment ou l'économie de le France est vacillante, on appelle le population à privilégier le travaille clandestin. Tant pis pour les restaurateurs, mangez chez l'habitant, vous serez complice de travail dissimilé et le pire à venir c'est lorsque un hôte fera une intoxication alimentaire, il n'aura aucun recours. Des lois nous protège, mais des radins, pour pouvoir économiser dans tous les sens, invitent cette soit disant économie. Moins les professionnels paieront d’impôts, plus il faudra augmenter ceux des particuliers pour compenser. De plus un jour des terroristes proposeront de partager des repas et empoisonneront des gens.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]