Beaujolais Nouveau : pourquoi dit-on qu'il a un goût de banane ?

Chargement en cours
 Chaque année, c'est la même question qui revient : quel goût aura le Beaujolais Nouveau ?

Chaque année, c'est la même question qui revient : quel goût aura le Beaujolais Nouveau ?

1/2
© Adobe Stock, olalalala
A lire aussi

Hélène Garçon

Comme chaque troisième jeudi de novembre, le Beaujolais Nouveau va bientôt débarquer sur les tables. Décrié par les puristes et souvent moqué, ce vin essuie tous les ans de nombreuses critiques. Pourquoi tant de haine ? Sans doute à cause des arômes artificiels qui émanent de ce breuvage, dont certains disent qu'il a un goût de... banane.

Tous les ans, c'est le même qui trinque. Le Beaujolais Nouveau, pas si nouveau que cela puisque sa première commercialisation remonte à 1951, souffre d'une mauvaise réputation. Ce vin primeur, destiné à une consommation immédiate, est en effet accusé par beaucoup d'avoir un goût exotique de banane, voire même de cerise.

Mais où sont donc passés les raisins ?

Contrairement aux autres vins, le Beaujolais Nouveau est le fruit d'un seul cépage, le gamay noir à jus blanc. Lors de la vinification, les producteurs utilisent un procédé de macération carbonique, qui consiste à fermenter des grains entiers de raisin. Pour accélérer ce processus de fermentation, qui, pour un Beaujolais Nouveau ne dure pas plus de quelques jours, les producteurs utilisent une levure naturelle. C'est elle qui favorise la libération des arômes dits "amyliques". Ces derniers sont eux les responsables de cette odeur de banane ou de bonbon acidulé tant décriée. D'où ce cépage peu tannique, léger et très fruité ! Pour en finir avec ces clichés sur la banane, les producteurs ont recours désormais à d'autres souches de levure, qui, elles, libèrent des arômes de fruits rouges.

Pourquoi tous les Beaujolais ont-ils le même goût ?

Le goût banane en 2015, framboise en 2016. Quels arômes nous réserve donc le cru 2017 ? Chaque année, c'est la même question qui revient. Si le Beaujolais Nouveau n'arrive pas à se défaire de son étiquette ringarde, c'est en partie à cause de sa standardisation. En effet, pour faciliter la commercialisation de ce vin nouveau, les producteurs ont décidé de tous s'aligner en optant pour les mêmes souches de levure. Il existe également des Beaujolais Nouveau bio, non standardisés, mais ces derniers restent rares et souvent plus chers.

Une tradition française qui s'exporte bien

Cette standardisation olfactive et gustative issue d'une stratégie purement marketing porte ses fruits, puisque le Beaujolais Nouveau s'écoule à des dizaines de millions de bouteilles chaque année en France, mais pas seulement. Aux États-Unis aussi le cépage s'exporte très bien, ainsi qu'au Japon, où il est devenu un véritable phénomène de consommation.

Et quoi qu'en disent les puristes, dans l'Hexagone aussi le vin primeur est une véritable tradition. La fête du Beaujolais Nouveau réunit au mois de novembre plusieurs millions de Français, qui trinquent à l'arrivée du nouveau cru en s'amusant à identifier les arômes. Qui sait, peut-être que cette année, le Beaujolais Nouveau aura un bon goût de raisin ?

 
1 commentaire - Beaujolais Nouveau : pourquoi dit-on qu'il a un goût de banane ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]