Carbonara, guacamole, paella... Zoom sur les polémiques food

Chargement en cours
 Non, il n\

Non, il n'y a pas de chorizo dans la paëlla !

1/2
© DR, iStock - Svariophoto
A lire aussi

Hélène Demarly

Guacamole-gate, scandale des carbonara, paella qualifiée d'attentat culinaire... D'où viennent toutes ces polémiques autour de la nourriture ?

Des crèmes dans les pâtes à la carbonara ? Un crime pour les Italiens. Du chorizo dans la paella ? Les Espagnols crient au scandale ! Et que dire du guacamole aux petits pois, avec lequel faillirent s'étouffer des milliers d'Américains. Car quand il s'agit de cuisine, mieux vaut ne pas plaisanter avec les recettes ! Très attachés à ces plats traditionnels liés à l'enfance, nombreux sont ceux qui refusent qu'on les revisite, et le font savoir.

La carbonara du scandale

La première polémique est italienne. En avril 2016, le site français Demotivateur.fr poste une vidéo pour réaliser rapidement des pâtes carbonara façon "one pot", la tendance de tout cuire dans une seule casserole pour gagner du temps. Une vidéo ensuite reprise par un site italien sur Facebook avec en commentaire : "Cinq minutes de silence pour la mort de la carbonara en France. S'il vous plaît, pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font". Car les vraies "carbo" se cuisinent sans crème fraîche, ce sont les oeufs et le parmesan qui donnent le crémeux à la sauce. Il n'y a pas non plus de lardons, mais à la place, de la pancetta ou du guanciale. La vidéo crée l'indignation dans tout le pays. Barilla, qui était partenaire de la vidéo, et le site Demotivateur voient leur page Facebook respectives crouler sous les insultes avant de finir par dépublier la fameuse recette.

Le guacamole : un scandale américain

En juillet 2016, c'est le guacamole qui a créé la crise aux États-Unis. Tout commence avec le New York Times et sa recette de la fameuse crème d'avocat épicée, à laquelle cette fois-ci ils ajoutent des petits pois, car selon le célèbre journal : "Les pois ajoutent une douceur intense et une texture épaisse, le rendant plus consistant sur la chips". Une petite originalité vue comme une offense par les Texans, qui par leur proximité avec le Mexique, se régalent souvent d'avocat écrasé. Le parti républicain du Texas est même allé jusqu'à lancer sur Twitter que le New York Times "déclarait la guerre au Texas". Ce guacamole-gate a fini par obliger la Maison-Blanche à intervenir. Barack Obama a mis tout le monde d'accord avec ce tweet : "Je respecte le New York Times, mais je ne mettrais pas de petits pois dans le guacamole. Oignons, ail, piments. Classique". Pendant ce temps-là, tous les médias proposaient leur propre version du guacamole.

La paella, c'est sacré

Le dernier scandale en date ? Il vient du chef anglais Jamie Oliver qui a osé en octobre 2016, mettre du chorizo dans sa paella, alors que cet ajout est considéré comme un sacrilège pour les Espagnols. En légende, il avait jugé bon d'ajouter : "Difficile de trouver mieux que la paella pour faire de la bonne cuisine espagnole. Ma version combine des ailes de poulet et du chorizo." Ce qui lui a valu un déchaînement de commentaires incendiaires sur Twitter après avoir posté la photo de son plat revisité. En Espagne, terre de paella et de chorizo, sachez que les deux ne se mélangent jamais ! "Enlève le chorizo, nous ne négocions pas avec des terroristes, premier avertissement", a commenté un internaute, "Dans ma version du fish and chips, je mets des aubergines et du canard", s'est amusé un autre.

En France, à quand le scandale de la quiche lorraine au fromage ou de la tarte tatin à la crème fraîche ?

 
0 commentaire - Carbonara, guacamole, paella... Zoom sur les polémiques food
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]