Connaissez-vous la cuisine nikkei ?

Chargement en cours
 Alliez saveurs culinaires japonaises et péruviennes : vous obtiendrez un plat typique de la cuisine Nikkei.

Alliez saveurs culinaires japonaises et péruviennes : vous obtiendrez un plat typique de la cuisine Nikkei.

1/2
© DR, Côté Sushi
A lire aussi

Fabien Gallet

Lassée des sushis et makis ou désireuse d'explorer de nouveaux horizons gastronomiques mettant les produits de la mer à l'honneur ? La cuisine nikkei, combinaison culinaire surprenante, est faite pour vous !

À première vue, tout sépare les spécialités japonaises de celles d'Amérique du Sud. Pourtant, l'Histoire a voulu que les cultures culinaires de ces deux régions se retrouvent pour donner naissance à un courant gastronomique savoureux : la cuisine nikkei.

Un métissage culinaire incongru

La cuisine nikkei ne vient pas du nom donné à l'indice boursier de la bourse de Tokyo mais à celui accordé à la communauté japonaise ayant émigré en Amérique du Sud à la fin du XIXe siècle. À cette époque, de nombreux Japonais viennent s'installer de l'autre côté du Pacifique, notamment au Pérou, pour y travailler, emportant avec eux leurs traditions culinaires. Ne disposant pas des aliments utilisés dans leur pays d'origine, ces derniers n'ont pas d'autres choix que d'emprunter ceux des locaux. Ainsi naît la cuisine fusion "nikkei". "L'association culinaire des deux cultures s'est faite très naturellement, car les deux cuisines ont de nombreux points en commun, dont la sauce soja, souvent employée dans les préparations au Pérou, et l'utilisation massive des produits de la mer, privilégiée à la viande", expliquait Hideki Endo, chef exécutif du restaurant Matsuhisa du Royal Monceau à Paris, à Figaro Madame en 2016.

Pour les amoureux des produits de la mer... mais pas seulement !

Dans la cuisine nikkei, vous trouverez surtout du poisson (cru, mariné ou en soupe) et d'autres produits de la mer (crabe, poulpe...) dont sont friands les habitants du Pays du Soleil-Levant. Sauf qu'à ce type de mets, les émigrés Japonais ont ajouté de nombreux ingrédients : fruits, épices ou plantes souvent utilisés dans les plats péruviens et plus largement sud-américains. Parmi eux, diverses variétés de piment venues remplacer le wasabi, des agrumes de toutes sortes (citron vert ou le fameux yuzu), des olives, du maïs, des pommes de terre, des oignons, de la coriandre ou encore du Mezcal, cet alcool élaboré à partir d'agave. De quoi assurer une explosion des saveurs en bouche.

Des recettes hautes en couleur

Côté recette, elles sont nombreuses à faire l'unanimité. C'est notamment le cas du ceviche revisité. Le poisson cru y est coupé en dés avant d'être mariné dans du jus de citron agrémenté d'oignons ou de maïs. C'est aussi le cas du pulpo al olivo qui, comme son nom l'indique, invite l'olive noire au poulpe. Pour le tiradito (cf. assiette en haut de la première photo ci-dessus, proposé par les restaurants Côté Sushi), de fines tranches de poisson cru sont servies avec de la sauce de soja, du citron, et du piment. Les plats traditionnels japonais tels que les sashimi et autres makis sont très présents mais sont revisités avec des produits sud-américains. Les spécialités péruviennes sont quant à elles agrémentées de produits tels que la sauce soja (cau cau, pescado al sillao...).

En plus de miser sur un feu d'artifices de saveurs, la cuisine nikkei accorde également une place de choix aux couleurs. La goûter, c'est l'adopter.

 
2 commentaires - Connaissez-vous la cuisine nikkei ?
  • avatar
    gavroche11 -

    La France à une des meilleur cuisine du monde

  • avatar
    nat6 -

    Bonjour,

    Vous avez réellement des soucis avec vos recettes, personne ne vérifie ?

    Dans la Pizza cupcake il y a 21 cuillères à café de sel dans la recette, à mon avis c'est direct poubelle la pâte, immangeable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]