Conseils pour bien réussir la diversification alimentaire de bébé

Conseils pour bien réussir la diversification alimentaire de bébé

bébé

A lire aussi

Bérengère Bézier

De la naissance à 6 mois, le lait maternel ou les laits infantiles sont au centre de l'alimentation de bébé. Les nouveaux parents sont parfois tentés d'introduire un peu rapidement de nouveaux aliments, pourtant, des précautions sont à prendre lorsque l'on souhaite diversifier l'alimentation du nourrisson. Il est important de respecter les stades de développement et de procéder progressivement, avec mesure et patience.

De 5 à 8 mois

Bien qu'il soit préférable d'attendre l'âge de 6 mois, surtout pour les enfants prédisposés aux allergies alimentaires, on peut à partir de 5 mois et cela jusqu'à 8 mois révolus, proposer à bébé d'autres liquides que le lait maternisé même si celui-ci reste l'aliment principal. On commence par les légumes digestes car pauvres en fibres. Bien cuits, mixés très finement et dilués dans le biberon de lait, proposez-les plutôt au repas du midi. Vous pouvez peu à peu proposer un biberon plus épais. Quelques exemples : haricots verts, épinards, courgettes sans peau ni pépins, blanc de poireaux et carottes. Les jus de fruits ne sont pas encore recommandés. Deux semaines après les légumes, on teste les fruits cuits : poire, pomme, pêche, banane et abricot. Cuisez-les et mixez-les sans jamais ajouter de sucre. Peu à peu vous pourrez préparer des compotes aux textures moins homogènes. Les fruits peuvent être consommés le midi ou pour le goûter. De 5 à 7 mois, vous pourrez aussi ajouter 1 cuillère à café de viande ou de poisson mixés avec les légumes et de 7 à 8 mois, 2 cuillères à café par jour. On peut commencer les oeufs à seulement 7 mois, à raison de ¼ d'oeuf dur par jour (pas en même temps que la viande ou le poisson).

De 9 à 12 mois

Après 9 mois, on propose fruits, légumes, pommes de terre, pâtes, céréales, viande, poisson, oeuf selon les cas en purée, compote, petits morceaux ou mixés. Mais pas plus de 20g de viande ou poisson et 1 demi-oeuf dur. Le lait est encore essentiel, mais l'on peut aussi faire découvrir à bébé des produits laitiers "spécial bébé".

De 1 à 3 ans

Après 1 an, on amène l'enfant à découvrir peu à peu de nouvelles saveurs et textures. Toutefois, jusqu'à l'âge de 3 ans, le lait maternisé ou de croissance est indispensable avec 500 ml/jour. On peut cependant lui faire goûter les yaourts, le fromage blanc et un peu de fromage. Évitez les aliments et boissons qui sont trop sucrés ou trop gras et le lait allégé. Lorsque les premières dents de bébé sont là, il commence à mastiquer et déglutit mieux et ses fonctions digestives se développent : vous pouvez le laisser tester de petits morceaux et toucher avec les mains. Une bonne façon de favoriser son éveil à cette période de grande évolution où le bébé commence à affirmer sa personnalité.

De manière générale, ne cherchez pas à aller trop vite, une découverte à la fois suffit (évitez de trop mélanger les saveurs). Respectez le rythme de votre enfant, mais aussi ses goûts et préférences. S'il refuse un aliment, n'insistez pas, par contre n'hésitez pas à le reproposer de nouveau quelques jours plus tard. Et s'il ne veut pas terminer son plat, ne le forcez pas : à la différence des adultes qui mangent sans faim par gourmandise, bébé est lui, capable d'adapter très tôt les quantités à ses besoins réels. Ainsi, s'il a bien mangé à midi, il ne sera pas surprenant qu'il mange moins au repas suivant. Une bonne habitude qu'il perdra, c'est certain, en grandissant ! Vous voyez de quoi je parle ?

 
0 commentaire - Conseils pour bien réussir la diversification alimentaire de bébé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]