De l'importance des couleurs dans nos assiettes

Chargement en cours
 Rien de tel qu\

Rien de tel qu'un plat coloré pour développer ses sens et mieux manger.

1/2
© iStock, Elena_Danileiko
A lire aussi

Fabien Gallet

Le toucher et le goût ne sont pas les seuls sens à intervenir lorsque vous passez à table. Votre vue joue également. Raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à diversifier les couleurs dans votre assiette.

Une belle assiette colorée a-t-elle un meilleur goût ? Probablement ! Mieux encore, les couleurs peuvent influer sur l'appétit et même la santé !

Plus de couleurs pour plus d'appétit ?

L'arôme des aliments que vous vous apprêtez à déguster n'est pas le seul critère susceptible de vous donner envie de manger. Avant même de sentir le plat en question, le visuel éveille vos papilles. Un plat coloré ou à l'esthétisme travaillé vous donnera toujours plus envie qu'une assiette aux teintes ternes et tristes. C'est la thèse défendue par le psychologue Charles Spence dans la revue Flavour, en marge d'une étude de l'Université d'Oxford en 2013. Selon ce dernier "notre expérience de la nourriture est multi-sensorielle". "Elle implique le goût, la consistance, l'odeur et la vue. Avant même que nous ne mettions l'aliment dans notre bouche, nos cerveaux se sont déjà fait une idée", explique-t-il. Plusieurs études ont également démontré que la forme ou la couleur des contenants (assiettes, tasses...) mais aussi des couverts pouvait influencer la perception de la taille des portions ou directement le goût (plus sucré, plus salé, meilleur...).

Quand la couleur joue sur le moral

Vous n'êtes pas dans votre assiette ? Regardez-la de plus près et faites-en une oeuvre d'art grâce à des aliments aux teintes variées. Cela vous redonnera sourire et énergie. En effet la couleur des aliments jouerait un rôle majeur sur l'humeur. On peut d'ailleurs parler d'une forme de chromothérapie : l'art de soigner par la couleur. Ainsi, des aliments oranges pourraient donner plus d'adrénaline et permettre de combattre les états dépressifs, tandis que les produits rouges seraient plus susceptibles d'apporter de la vitalité. Les aliments bleus permettraient, eux, de se calmer et de méditer. Les mélanger, c'est donc favoriser une humeur positive.

À chaque couleur ses bienfaits ?

Lors de la dégustation, les couleurs sont tout aussi importantes car elles possèdent des vertus différentes. Les produits rouges (tomate, poivron, pastèque...) protégeraient la peau et amélioreraient la digestion. Les fruits et légumes verts (salade, haricot...) lesquels contiennent de la lutéine seraient bons pour les yeux et auraient aussi un rôle anti-oxydant, tandis que ceux aux pigments orange et jaunes (abricot, carotte...), chargés en vitamines A, seraient bénéfiques pour le système immunitaire. Les aliments bleus ou violets (myrtilles, raisins...) s'avéreraient anti-oxydant. Enfin, les aliments blancs (ail, oignon...) seraient efficaces contre le cholestérol. À noter que dans certains cas, mieux vaut consommer les légumes crus ou cuits à la vapeur pour préserver leurs bienfaits tout comme leur couleur !

Varier les couleurs, c'est donc varier les plaisir et s'assurer une alimentation saine. "On peut certainement encourager les gens à manger santé en jouant avec leurs yeux", assure d'ailleurs Charles Spence.

 
1 commentaire - De l'importance des couleurs dans nos assiettes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]