Découvrez le Freakshake, le milk-shake XXL venu d'Australie !

Chargement en cours
 Une paire de monstrueux freakshakes...

Une paire de monstrueux freakshakes...

1/2
© Adobe Stock, Studio KIVI
A lire aussi

Jessica Rat

Les Américains ont inventé le milk-shake, ingénieux mélange de lait et de glace, à l'aube des années 1900. Les Australiens l'ont revisité, plus d'un siècle plus tard, pour offrir au monde le "Freakshake". Encore plus dessert que boisson, cette gourmandise de taille XXL est faite pour le plaisir des papilles et (surtout ?) des yeux. Zoom sur une véritable extravagance culinaire.

Traduit en français par "le milk-shake monstre", le Freakshake voit le jour en juin 2015 à Canberra, en Australie. Derrière cette création hors norme, Anna Petridis, ancienne candidate de l'émission de cuisine My Kitchen Rules - le Top Chef des Aussies. Elle le développe avec sa mère, Gina, dans leur café Pâtissez et ne tarde pas à rencontrer un succès fou. "On peut en vendre 200 à 500 par jour", se félicite ainsi la maman dans une vidéo promotionnelle pour le site touristique de Canberra.

Le concept ? Un milk-shake servi dans un (large) bocal en verre à poignée, agrémenté d'une double dose de chantilly, surmonté soit d'un cookie, d'un brownie, d'une gaufre, d'un cupcake ou encore de macarons. Sans oublier, bien sûr, le coulis approprié pour couronner le tout. Soit une énorme gourmandise qui vaudrait quelque 1600 calories - c'est plus qu'un menu moyen dans votre fast-food préféré !

Le Freakshake, star d'Instagram

"Il ne s'agit pas d'acheter une myriade de friandises et de les jeter dans un bocal (...) Les éléments doivent travailler ensemble et se complémenter pour apporter une expérience gustative complète", explique le site de Pâtissez, qui décline son Freakshake - marque déposée - en différents goûts : la carte du café propose, entre autres, un "Muddy" très chocolaté, un "Fruity Freak" aux fruits rouges, ou encore un "Bounty" décoré de noix de coco râpée.

Des concoctions aussi savoureuses à avaler, semble-t-il, qu'à regarder... "La première chose que la plupart des gens vont faire, c'est de publier un cliché sur Instagram" analyse d'ailleurs Olivia Edwards, de l'agence thefoodpeople, interrogée par The Guardian. Selon la spécialiste des tendances culinaires, le réseau social "a donné (aux Freakshakes) une plateforme pour qu'ils soient vus et désirés tout autour du monde".

La monstruosité sucrée conquiert le globe

Cette nouvelle tendance culinaire vient contrecarrer celle du "manger sain" et se voit qualifiée par la communauté gourmande de la Toile de "food porn" - littéralement, "porno culinaire". Ainsi devenus de véritables stars de l'Internet, les Freakshakes n'ont pas tardé à voyager outre-Pacifique pour gagner notamment le Royaume-Uni, où ils se déploient à vitesse grand V, au grand dam des spécialistes de la santé...

Encore moins soucieux des questions nutritionnelles que leurs amis anglo-saxons, les Américains voient encore plus grand avec des sommets de friandises qui dépassent la circonférence du récipient. Même l'Hexagone, pourtant réputée pour sa gastronomie fine, n'est pas à l'abri de cette monstruosité sucrée venue d'Australie... Direction Lille, au Wally's Coffee, si vous voulez succomber à votre tour à la folie des Freakshakes !

 
2 commentaires - Découvrez le Freakshake, le milk-shake XXL venu d'Australie !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]