En grains ou moulu, arabica ou robusta... Les critères d'un bon café

Chargement en cours
 Plus frais, le café en grains a les faveurs des amateurs !

Plus frais, le café en grains a les faveurs des amateurs !

1/2
© Adobe Stock, Marco Mayer
A lire aussi

Marine de Guilhermier

Alors qu'est célébrée ce vendredi 29 septembre 2017 la journée mondiale de ce breuvage tant apprécié à travers le globe, la rédaction vous propose de découvrir les critères d'un bon café.

Le monde entier boit du café. La consommation de cette boisson énergisante ne cesse d'ailleurs d'augmenter, avec aujourd'hui une moyenne par habitant de 1,2 kilogramme par an selon le ministère américain de l'Agriculture. Mais si de nombreuses personnes ne peuvent pas se passer de leur tasse de café au réveil, tout le monde ne le consomme pas de la même manière : il existe en effet plusieurs sortes de café (arabica, robusta...) et plusieurs façons de l'acheter (en grains, moulu, en capsules...). Vous ne savez pas lequel choisir, celui qui vous fera le plus saliver ? Suivez le guide.

En grains versus moulu : comment faire son choix ?

Pendant longtemps, le café moulu faisait la loi dans les foyers. Simple d'utilisation et ultra-rapide, il était en effet le moyen le plus commun de faire son petit plaisir du matin. S'il a, de plus, l'avantage d'être bien moins cher (à moins d'être sous forme de capsule) que celui en grains, ce dernier reste pourtant le premier choix des grands amateurs de café. Il est vrai qu'il a de nombreuses qualités. Tout d'abord sa fraîcheur : un café de cette sorte ayant été torréfié peu de temps avant sa mise en vente, cela permet de ressentir de façon plus prononcée tous ses arômes. Et forcément, le fait qu'il soit frais lui donne meilleur goût (comme tous les aliments). Petit plus, le café en grains a la particularité de laisser une douce odeur dans la cuisine, ce qui fait toujours plaisir. Mais il a aussi des inconvénients : son prix, donc, et son temps de préparation, plus long par définition que du café moulu. À vous de choisir ce que vous voulez privilégier !

Arabica ou robusta : quelles sont les différences ?

Derrière ces appellations se cachent deux espèces de caféiers, ces arbustes originaires d'Afrique dont les fruits servent à la préparation du fameux breuvage. Le Coffea arabica est le plus cultivé dans le monde mais aussi le plus apprécié. Très fin, ses arômes sont plus développés et parfumés que son concurrent et il a un niveau de caféine moins élevé. De son côté, le Coffea canephora (communément appelé robusta) a un goût plus amer et plus corsé que l'arabica. Il est, d'autre part, plus facile à produire et est donc moins cher. Le robusta a souvent mauvaise réputation, son grain ne disposant pas d'une palette de goût aussi varié que l'arabica, qui se divise, lui, en de nombreuses variétés.

Ces cafés à la renommée exceptionnelle

Parmi les variétés de l'espèce arabica, certaines sont particulièrement prisées : le café Jamaica Blue Mountain, avec son goût d'une grande douceur et une amertume quasi inexistante, est l'un de ceux-là. C'est l'un des cafés les plus chers au monde, tout comme le Bourbon pointu de La Réunion, raffiné et délicat avec ses notes fruitées. Le café le plus cher reste le Kopi Luwak, récolté dans les excréments d'une civette asiatique. Un véritable met de luxe !

 
5 commentaires - En grains ou moulu, arabica ou robusta... Les critères d'un bon café
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]