Etude : les enfants de 0 à 3 ans ont une alimentation inadaptée

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Même à 2 ou 3 ans, l'enfant n'est pas un mini-adulte ! Il doit bénéficier d'une alimentation adaptée, tant sur la nature des repas que sur leur quantité. Or, selon une étude rendue publique par le Syndicat français des aliments de l'enfance (SFAE), nos bambins ont déjà des habitudes de grands, qui ne correspondent pas à leurs besoins. Explications.

Des chiffres inquiétants

Le constat est sans appel : après un an, à l'âge où ils ne boivent plus exclusivement du lait maternel ou infantile, les enfants voient leurs apports nutritionnels se dérégler à mesure que les aliments solides viennent compléter leur repas.

Ainsi, dès 12 mois, 80 % des bébés ont des apports en lipides inférieurs au volume recommandé par les autorités de santé. Entre 2 et 3 ans, les trois quarts des petits ont des apports en fer insuffisants. Encore pire, 95 % des enfants de 2 à 3 ans consomment trop de sel, et à 3 ans, ces derniers ingèrent presque 4 fois plus de protéines que nécessaire. La faute aux plats préparés mais aussi aux repas des parents auxquels prennent part leur progéniture, alors qu'il leur faudrait un menu spécifique.  

Conséquences néfastes

Les lipides (acides gras essentiels), qui sont trop peu consommés par les tous petits, jouent un rôle prépondérant dans le développement du système nerveux central. En manquer serait donc bien dommage. De plus, le déficit en fer peut entraîner un ralentissement développement psychomoteur, et éventuellement de la croissance.

Quelques conseils

À un an, l'enfant rejoint la table familiale (64%) et y partage le même repas (60%) que les adultes. Lors de cette période, soyez particulièrement vigilant. À partir de 2 ans, plus d'un enfant sur trois boit des sodas, sirops ou boissons aromatisées et mange des frites chaque semaine ! Si vous cédez pour éviter le conflit, ce n'est pas la bonne solution.

Si votre rejeton boude l'assiette que vous lui tendez, n'hésitez pas à lui en re-proposer sous peu, en petite quantité à chaque fois. La persévérance est votre atout ! 

Pour éviter les caprices et permettre à l'enfant de manger dans les meilleurs conditions, instaurez un vrai rituel de repas : lavage de mains, passage à table sans jouets, et ambiance calme sans écran. Or, près d'un enfant sur trois mange devant un écran de la naissance à 3 ans ! Diverti par ce qu'il voit, il ne peut pas prendre conscience de ce qu'il mange (produit et quantité). Cela induit pour l'avenir une perte de repères alimentaires et une propension à manger trop. Un conseil ? Sacralisez le moment du repas !

 
0 commentaire - Etude : les enfants de 0 à 3 ans ont une alimentation inadaptée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]