Foie gras, huîtres, marrons : les bienfaits des produits de fêtes !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Chaque année, c'est le même paradoxe : on se réjouit de l'arrivée de Noël et de ses bons petits plats, mais on redoute aussi les effets néfastes de ces bonnes agapes sur notre corps... Sauf que, si on les consomme en quantité raisonnable, les aliments des fêtes sont bourrés de bienfaits parfois ignorés ! Voici le menu à suivre...

Foie gras

Comme son nom l'indique, il est riche en lipides, c'est sûr, mais il contient également des acides gras mono-insaturés qui contribuent à faire baisser le mauvais cholestérol. On y trouve en outre du fer, un oligo-élément souvent en carence chez les femmes !

Mi-cuit, en conserve ou sous plastique : pas évident de s'y retrouver. Si vous avez le temps, confectionnez-le vous-même pour éviter les additifs cachés, et accompagnez-le de raisin et de figues plutôt que de toasts beurrés.

Huîtres

Ce mollusque est un aliment très maigre : il apporte peu d'énergie mais demeure un bon pourvoyeur de sels minéraux et de vitamines, dont le phosphore, qui permet aux tissus de se régénérer. Manger des huîtres contribue aussi à combattre une carence en iode, agissant sur la thyroïde. Un conseil santé ? Evitez de les cuisiner gratinées, servez-les au naturel ou rehaussées de vinaigre de framboise.

Saumon

Parce que c'est les fêtes, on s'offre pour une fois du saumon sauvage, la crème de la crème. Plus fin en bouche, il est aussi plus riche en nutriments et plus pauvre en matière grasse que ses cousins d'élevage intensif. Il contient des protéines et surtout des omégas 3, indispensables au bon état des membranes de nos cellules.

Dans l'assiette, ne succombez pas à la marinade dite gravlax, très concentrée en sel et en sucre. Votre meilleur allié ? Le jus de citron !

Caviar

Ces précieux oeufs d'esturgeon pauvres en calories sont très concentrés en vitamine D, qui permet d'optimiser l'absorption de calcium par les os. Le caviar est apprécié au naturel pour les puristes, à l'aide d'un couvert en bois plutôt qu'en argent, car ce métal détériore son goût.

Dinde

Incontournable, la dinde a tout bon ! L'une des viandes les plus maigres permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires, car elle favorise l'élimination du mauvais cholestérol. Attention toutefois à sa préparation : on évite de conserver le jus de cuisson (très gras), pour concocter à part sa propre sauce à l'aide de fonds de veau ou de volaille naturels que l'on trouve dans le commerce.

Marrons

En farce ou comme accompagnement, le marron est un féculent très nutritif (vitamines et minéraux) qui facilite le transit et possède des vertus relaxantes grâce au magnésium qu'il contient. Un cocktail santé dont on peut profiter toute l'année en congelant nos récoltes ! Pour vos desserts, il est en effet préférable de travailler le marron au naturel plutôt que d'acheter de la crème de marrons, qui contient autant de sucre que de fruit !

Champagne

Puisqu'il est recommandé de se limiter à un seul type d'alcool par repas, misons sans hésiter sur le champagne, plus faible en calories qu'un vin liquoreux par exemple. On vous le dit tout bas, car il ne faut pas en abuser, mais au Moyen-Âge le champagne était considéré comme un liquide thérapeutique... Aujourd'hui, on sait qu'il est riche en polyphénols, dont la principale qualité est d'être un puissant antioxydant. Toujours avec modération, il convient d'alterner coupettes et verres d'eau !

 
0 commentaire - Foie gras, huîtres, marrons : les bienfaits des produits de fêtes !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]